http://www.fides.org

Africa

2013-02-19

AFRIQUE - Réaffirmation de l’engagement en faveur du développement humain des Evêques africains

Accra (Agence Fides) – « L’Eglise ne peut demeurer indifférente et isolée face aux défis sociopolitiques et économiques africains actuels » affirme une note envoyée à l’Agence Fides, présentant la Lettre Pastorale « Gouvernance, Bien Commun et Transitions Démocratiques en Afrique » élaborée par le Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar (SCEAM), l’organisme qui regroupe tous les Evêques catholiques du continent, et présentée à Accra (Ghana) par S.Em. le Cardinal Polycarp Pengo, Archevêque de Dar es Salaam et Président du SCEAM.
La Lettre Pastorale en question, rédigée dans le sillage de l’Exhortation apostolique post-synodale Africae Munus du Pape Benoît XVI, souligne que « le respect des droits humains et la promotion du bon gouvernement sont des éléments essentiels du Message évangélique ».
La Lettre pastorale rappelle que l’Eglise a joué un rôle essentiel dans la promotion de la démocratie et du bien commun. Par exemple, « dans différents pays, au cours de la délicate période de transition démocratique des années 1990, l’Eglise a joué un rôle de soutien clairement visible. Cinq des huit Conférences nationales transitoires organisées au cours de cette époque ont été présidées par des Evêques catholiques ».
L’Eglise en Afrique est intervenue à plusieurs reprises afin de demander une exploitation correcte des ressources naturelles du continent, comme par exemple le pétrole et le bois. A ce propos, les Evêques africains, tout en appréciant les efforts faits par différents pays pour améliorer le niveau de vie des populations, dénoncent la persistance de la corruption des fonctionnaires et de la déprédation des ressources de la part des multinationales qui empêchent encore à un grand nombre d’africains de bénéficier des richesses de leurs pays.
Malgré ces limites, les Evêques réaffirment leur engagement à « collaborer avec les gouvernements et autres institutions en vue du développement humain intégral en Afrique ». (L.M.) (Agence Fides 19/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network