http://www.fides.org

Asia

2013-02-18

ASIE/SYRIE - L’Eglise ne verse pas de rançons en faveur des personnes enlevées mais offre des prières

Alep (Agence Fides) – L’Eglise syrienne, dans toutes ses articulations et communautés, n’a jamais versé et ne versera jamais de rançons pour obtenir la libération des chrétiens enlevés. Les fidèles demandent à la communauté internationale un soutien afin de bloquer cette pratique inhumaine, qui prend pour cible tous les citoyens syriens. Ils invitent les chrétiens du monde à offrir des prières et des sacrifices spirituels pour les victimes. C’est ce qu’indiquent à l’Agence Fides des sources autorisées au sein de l’Eglise catholique en Syrie, précisant que toute campagne de « rédemption » des personnes enlevées – actuellement deux prêtres se trouvent entre les mains de bandes criminelles – est une campagne de nature entièrement spirituelle et n’implique aucune collecte de fonds. Le Père Alberto Barattero, des Missionnaires du Verbe Incarné, dans une note parvenue à Fides, indique que les religieux de sa fraternité ne s’occupent pas de « collecter des fonds » pour les personnes enlevées mais qu’ils poursuivront leur action de solidarité vis-à-vis des familles, chrétiennes ou non, qui souffrent de pauvreté et de leur évacuation à cause du conflit. (PA) (Agence Fides 18/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network