http://www.fides.org

Asia

2013-02-16

ASIE/LAOS - Un couple chassé de son village parce que converti au Christianisme

Vientiane (Agence Fides) – Pour Sakien, 52 ans, et son épouse, Dong, il n’y a plus de place dans le village de Chumpoy en province d’Attapeu, dans l’extrême sud du Laos. Une ordonnance officielle du chef du village a en effet disposé de chasser le couple de sa maison et des lieux où il est né et où il a grandi, sa seule faute ayant été de se convertir au Christianisme. Selon ce qu’indiquent des sources locales de Fides, le couple s’est approché de la foi chrétienne à l’occasion d’une maladie et a ensuite choisi d’y adhérer. Leur conversion à la « religion étrangère » a constitué un motif suffisant pour les déraciner de leur milieu et les en éloigner. Actuellement, le couple a trouvé refuge dans le village voisin d’Intee, accueilli provisoirement par la petite communauté chrétienne locale dans un édifice en construction. Sakien est encore malade et a besoin de soins médicaux. Les deux époux ont connu la foi chrétienne grâce au témoignage d’un autre couple du village d’Intee, qui avait partagé son expérience de foi en racontant avoir reçu « une guérison et de grandes grâces du Seigneur ». Une fois converti, Sakien et son épouse ont été chassés parce que « le village de Chumpoy n’accueille pas de disciples de la foi chrétienne » indique l’ordonnance.
Dans une note envoyée à Fides, l’ONG Human Rights Watch for Lao Religious Freedom remarque qu’un tel acte est totalement illicite et illégal, en ce qu’il nie à deux citoyens laotiens d’exercer le droit à adhérer à la foi chrétienne. L’ONG demande l’intervention des autorités gouvernementales afin de permettre au couple de retourner dans leur maison, dans le village de Chumpoy, et de sauvegarder leur droit à choisir librement un credo religieux, comme cela est garanti par la Constitution du Laos. (PA) (Agence Fides 16/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network