http://www.fides.org

Asia

2013-02-14

ASIE/INDE - Maisons, écoles et orphelinats, lieux privilégiés des abus sexuels sur mineurs

New Delhi (Agence Fides) – Dans un communiqué diffusé suite à l’assassinat d’une étudiante à New Delhi en décembre dernier, l’ONG Human Rights Watch (HRW) a dénoncé l’abus sexuel contre des mineurs comme un phénomène alarmant qui se vérifie principalement dans les maisons, les écoles et les centres d’assistance à l’enfance en Inde, phénomène aggravé par le silence forcé des jeunes victimes et par la négligence de la police, du système judiciaire et des services sanitaires. Selon la responsable pour l’Asie du sud de HRW, le système de sauvegarde dans le pays est inadapté, le gouvernement ne garantissant ni la défense des enfants ni de ceux qui ont le courage de porter plainte contre les abus sexuels subis. Paradoxalement, les dangers d’abus contre les mineurs sont particulièrement importants dans les orphelinats et autres centres d’assistance pour les enfants en danger. Les mécanismes de contrôle sont inadaptés et de nombreux centres privés ne sont pas même enregistrés, ce qui a pour conséquence que le gouvernement ne dispose pas de la liste de l’ensemble des institutions du pays ni d’une liste des enfants qui y sont accueillis. La promulgation en 2012 de la Loi de protection des enfants contre les crimes sexuels représente un premier pas parce que la nouvelle norme établit que tout type d’abus sexuel infantile constitue un crime. Le gouvernement doit cependant garantir une correcte application de la loi et d’autres politiques pertinentes afin que se crée un réseau de vigilance pour la sécurité. (AP) (Agence Fides 14/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network