http://www.fides.org

Africa

2013-02-14

AFRIQUE/LIBYE - Déclarations du Vicaire apostolique de Tripoli : « à l’exception de celles présentes à Benghazi, les religieuses ont quitté la Cyrénaïque »

Tripoli (Agence Fides) – « A l’occasion de l’anniversaire de la révolution, tout pourrait arriver » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, Vicaire apostolique de Tripoli, quelques jours avant le deuxième anniversaire de la révolte du 17 février 2011, à Benghazi, qui a porté à la chute du régime du Col. Kadhafi.
La situation la plus critique est celle de la Cyrénaïque, dont Benghazi est le chef-lieu. A ce titre, et après avoir fait l’objet de pressions en ce sens (voir Fides 31/01/2013), différentes congrégations religieuses ont décidé de quitter le territoire en question.
« Toutes les religieuses des différents ordres ont quitté la Cyrénaïque (Tobrouk, Beida, el Merj, Derna) » confirme Mgr Martinelli. « Seules demeurent y sont encore présentes les Sœurs de l’Immaculée Conception d’Ivrea qui se trouvent à Benghazi depuis longtemps. Le Vicaire apostolique de Benghazi, S.Exc. Mgr Sylvester Carmel Magro, s’est vu conseiller de s’éloigner de l’église et de trouver un autre logement pour ces jours-ci » poursuit Mgr Martinelli.
« A Tripoli également, où la situation est calme, nous avons reçu le conseil de la part de différentes sources de faire attention et de ne pas nous déplacer. Il s’agit d’un avertissement qui a été adressé dans tous les cas à l’ensemble des européens. La ville se prépare actuellement aux célébrations avec joie mais les mesures de sécurité ont été renforcées par crainte d’attentats » conclut le Vicaire apostolique de Tripoli. (L.M.) (Agence Fides 14/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network