http://www.fides.org

Asia

2013-02-05

ASIE/BANGLADESH - Nouvelle épidémie d’hénipavirus : premier mort à Dacca et décès d’un nouveau-né à Chittagong

Dacca (Agence Fides) – Au cours des dernières semaines, au Bangladesh, a été constatée une nouvelle épidémie d’hénipavirus qui a déjà causé la mort de dix personnes. Il s’agit d’un virus récemment identifié, responsable d’une maladie qui touche les animaux et l’homme. La contamination s’accompagne d’un taux de mortalité élevé, de près de 77%. Selon les données de l’Institut d’épidémiologie, de contrôle et de recherche des maladies (IEDCR), depuis sa première apparition au Bangladesh, voici 12 ans, 188 cas et 146 décès ont été enregistrés dont 12 contaminations et 10 décès en 2013. L’infection est provoquée par la consommation de la sève d’un palmier dattier contaminé par l’urine ou la salive de chauves-souris. Une fois bu la sève, le virus infecte le corps humain et peut à son tour être transmis par contact physique à un autre être humain. L’hiver, qui, au Bangladesh, va de décembre au début de février, est la saison au cours de laquelle la sève, boisson très commune dans les zones rurales du pays, est récoltée. Les épidémies frappent en général un groupe de 10 districts (Meherpur, Noagoan, Rajbari, Faridpur, Tangail, Thakurgaon, Kushtia, Manikgonj, Rajshahi et Lalmonirhat), connus comme « la ceinture de l’hénipavirus ». Toutefois, en janvier de cette année, a été enregistrée la première victime en absolu dans la capitale bengalaise. Le décès le plus récent dû à la pathologie est celui d’un nouveau-né, contaminé et décédé dans la ville portuaire de Chittagong. Il n’existe ni soins ni médicaments efficaces contre le virus en question, la seule prévention consistant à informer les personnes afin qu’elles ne boivent pas la sève empoisonnée. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, bien que seules de rares épidémies d’hénipavirus soient enregistrées, le virus peut contaminer une vaste gamme d’animaux et provoquer des maladies graves caractérisées par une inflammation du cerveau ou des maladies respiratoires, outre la mort des êtres humains. Identifié pour la première fois en 1999, au cours d’une hécatombe dans les élevages porcins de Malaisie, le virus a fait enregistrer jusqu’ici plus de 12 épidémies, toutes en Asie du Sud. (AP) (Agence Fides 05/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network