http://www.fides.org

America

2013-02-04

AMERIQUE/VENEZUELA - Pour le Cardinal Archevêque de Caracas, « la prison est un centre de réhabilitation et non un dépôt de condamnés à mort »

Caracas (Agence Fides) – L'Archevêque de Caracas, S.Em. le Cardinal Jorge Urosa Savino, a demandé aux vénézuéliens de ne pas s’habituer à l’idée selon laquelle les prisons du pays constituent des dépôts de personnes destinées à mourir. « Au contraire, il s’agit de centres de réforme, de réhabilitation, de centres permettant de se réinsérer dans la société ».
S.Em. le Cardinal Jorge Urosa Savino a parlé, dans le cadre d’un entretien accordé à la presse locale, des événements intervenus dans la prison d’Uribana, dans le cadre desquels au moins 58 personnes ont trouvé la mort et plus de 90 autres ont été blessées (voir Fides 30/01/2013).
Une note envoyée à l’Agence Fides affirme que « le gouvernement national a la responsabilité des prisons, de la vie et de la sécurité des personnes qui s’y trouvent détenues ». Le Cardinal a réaffirmé que la fermeture des prisons ne représente pas une solution définitive au problème. « D’autres problèmes se créent. Il faut en revanche construire davantage de prisons, optimiser les procès, garantir de meilleures conditions de vie et soutenir les droits humains des détenus même si certains d’entre eux sont des criminels » a-t-il dit. Après avoir remercié S.S. Benoît XVI pour son intéressement et ses prières, il a profité de l’occasion pour exprimer sa solidarité aux prisonniers politiques du pays. (CE) (Agence Fides 04/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network