http://www.fides.org

America

2013-02-01

AMERIQUE/COLOMBIE - Les FARC mettent en danger les négociations par le biais d’enlèvements et de violences

Bogotà (Agence Fides) – Deux agents de police ont été enlevés et des affrontements avec les forces gouvernementales ont eu lieu dans la ville de Policarpa, dans le sud de la Colombie, se soldant par un bilan de quatre militaires tués. La fin du cessez-le-feu unilatéral proclamé en novembre et suspendu le 20 janvier par les FARC (Forces armées révolutionnaires colombiennes) met en danger les négociations en cours à La Havane (Cuba) avec le gouvernement. Les FARC ont publiquement défendu leur « droit à capturer des prisonniers de guerre ».
Selon l’Evêque d’Engativá et Secrétaire de la Commission pour les Communications de la Conférence épiscopale, S.Exc. Mgr Hector Gutierrez Pabon, alors que le pays a les yeux rivés sur La Havane à cause des négociations de paix, « la guérilla, au travers de cette annonce, disperse les illusions de réconciliations ».
Comme cela a été indiqué à Fides, la nouvelle de la reprise des violences et des enlèvements est, pour l’Evêque, « extrêmement déconcertante parce qu’en ce moment, tous les colombiens, après de nombreux efforts, vivent dans un esprit de paix, d’harmonie et de réconciliation ». Mgr Gutierrez remarque : « Cela ne sert à rien de dire, comme le font les FARC, que les enlèvements ne concernent pas des civils mais des agents de police et des militaires. En effet, ces derniers sont eux aussi des citoyens, des pères, des hommes qui prêtent un service à la nation ». Par un tel comportement, souligne l’Evêque, les droits humains sont endommagés et « on enterre toute espérance de paix ». A propos de l’avenir des négociations entre le gouvernement et la guérilla, Mgr Gutierrez invite les FARC à affronter des élections démocratiques : « S’ils sont vraiment porteurs de propositions valides pour gouverner un pays aussi difficile que le nôtre, alors ils doivent entrer dans un contexte politique démocratique et participer aux élections ». (CE) (Agence Fides 01/02/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network