http://www.fides.org

Africa

2013-01-30

AFRIQUE/MALAWI - Réduction de moitié des contributions destinées aux médicaments contre le SIDA alors que pays doit faire face aux dommages des inondations

Lilongwe (Agence Fides) – « La réduction de moitié des contributions du fonds international pour la lutte contre le SIDA, qui permettaient à près de 500.000 personnes d’obtenir régulièrement des antirétroviraux constitue un véritable signal d’alarme » dénonce à l’Agence Fides le Père Piergiorgio Gamba, missionnaire montfortain présent depuis des décennies au Malawi. « Bientôt reprendront les obsèques de centaines de personnes abandonnées sans médicaments et les progrès faits ces dernières années seront réduits à néant. Le nombre des orphelins recommencera à croître de manière dramatique et l’âge moyen retombera en dessous des 40 ans ».
La réduction de moitié des fonds destinés à l’acquisition des traitements antirétroviraux arrive au moment où le pays doit faire face aux dommages économiques provoqués par les inondations. « Dans différentes zones du pays, la pluie a causé des inondations, lesquelles ont provoqué de graves dommages. Par exemple, 5.000 cabanes ont été démolies ou sérieusement endommagées dans la zone de Mangochi. Mais personne ne se plaint. La pluie est la seule à pouvoir faire espérer une bonne récolte » indique le Père Gamba. « La pauvreté du pays est vécue de manière particulière par les communautés chrétiennes et par les Paroisses. L’engagement en faveur d’une autosuffisance toujours plus grande qui caractérise depuis des années le passage de l’Eglise missionnaire à l’Eglise expression de la réalité locale, est très difficile ces mois-ci » affirme le missionnaire. « Il existe des Paroisses qui ne parviennent plus à disposer du carburant pour les véhicules leur servant à visiter les villages éloignés. Des écoles et des hôpitaux bénéficiant du soutien de l’Eglise, privés de la contribution des gens, sont contraints à réduire leurs activités » conclut le Père Gamba.
La grave crise économique et humanitaire est au centre des travaux de la Conférence épiscopale locale qui s’est ouverte à Lilongwe le 28 janvier et s’achèvera le 1er février. Parmi les autres thèmes au programme se trouvent l’application des conclusions du Synode pour l’Afrique, les initiatives pour l’Année de la Foi et la préparation de la rencontre de l’AMECEA (Association des Conférences épiscopales d’Afrique orientale) qui aura lieu au Malawi en 2014. (L.M.) (Agence Fides 30/01/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network