http://www.fides.org

Asia

2013-01-28

ASIE/COREE DU NORD - Danger de cannibalisme dans les provinces les plus pauvres touchées par la famine et la sécheresse

Pyongyang (Agence Fides) – On estime qu’une grave famine a causé la mort de 10.000 personnes pour cannibalisme dans les provinces rurales coréennes du Nord et du Sud Hwanghae et l’on craint que ce genre d’incident puisse continuer à augmenter. Dans un rapport d’Asia Presse, on peut lire des témoignages particulièrement choquants. Des journalistes en incognito ont révélé que les denrées alimentaires avaient été confisquées à la population des deux provinces pauvres afin de les distribuer dans la capitale, Pyongyang. La situation est aggravée par le fait que la sécheresse s’est récemment ajoutée au phénomène, ce qui a encore réduit les ressources. Cette situation d’urgence a empiré au point que de nombreuses personnes sont devenues folles à cause de la faim et ont commencé à commettre des actes de cannibalisme. Ce n’est pas la première fois que des nouvelles relatives à cet atroce phénomène proviennent de ce pays d’Asie. En mai dernier, l’Institute for National Unification sud-coréen avait appris qu’un homme avait été exécuté pour avoir mangé une partie d’un de ses collègues et avoir cherché à vendre le reste du corps comme viande de mouton. Un autre a été également exécuté pour avoir tué 11 personnes et vendu leurs corps comme viande de porc. Les épisodes de cannibalisme ne manquent pas dans les camps de détention. Dans les années 1990, une terrible famine, connue sous le nom de Arduous March, aurait causé la mort d’un nombre de personnes estimé entre 240.000 et 3,5 millions. Les fonctionnaires des Nations unies ont visité la zone mais selon les journalistes locaux, ils n’ont pas été emmenés dans les zones intéressées par la famine. (AP) (Agence Fides 28/01/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network