http://www.fides.org

Asia

2013-01-26

ASIE/MYANMAR - Appel du Birmania Democratic Concern et de la société civile en faveur de la paix avec les kachins, priorité pour le pays

Yangon (Agence Fides) – « L’authentique urgence pour le pays est la paix » affirment des groupes de la société civile au Myanmar, groupes qui ont recueilli et relancé un appel diffusé par l’organisation Birmania Democratic Concern (BDC). Le texte de l’appel en question, envoyé à l’Agence Fides, indique que « les combats entre le gouvernement et les troupes Kachines, s’intensifient dans l’Etat Kachin » et demande aux deux armées, au gouvernement et aux parlementaires birmans ainsi qu’à la communauté internationale, de « faire tous les efforts nécessaires afin de ramener une paix durable dans la terre des Kachins et avec les différents groupes ethniques de Birmanie ».
« Le dialogue authentique est la seule voie pour le bien des peuples de la région et pour la paix en Birmanie » affirme le texte. Les organisations réaffirment : « Nous croyons en l’égalité et nous promouvons l’harmonie dans la diversité. Nous croyons en la coexistence pacifique entre les personnes ayant des idées, des croyances, des langues, des religions et des coutumes différentes ». « Pour réaliser une vraie réconciliation nationale en Birmanie, il faut repartir de la paix. Le conflit entre le gouvernement central et l’armée kachine constitue le grand défi à la démocratisation de la Birmanie » continue le texte parvenu à Fides. « Les responsables des deux armées doivent penser que la pacification pourra être obtenue seulement au travers de moyens pacifiques. Il n’est pas possible de parvenir à la paix par la guerre ». C’est pourquoi le texte demande la cessation immédiate des hostilités et la mise en place de négociations.
Les groupes demandent au gouvernement « d’instituer une union fédérale » assurant la sauvegarde de droits tels que la langue, la culture, l’environnement, la religion des minorités ethniques habitant au Myanmar et travaillant sans hésitation pour construire la paix dans toutes les zones du pays, attendu que « des enfants, des femmes et des personnes âgées paient actuellement le prix le plus élevé dans le conflit ».
Le conflit civil dans l’Etat Kachin (dans le nord du Myanmar) dure depuis 19 mois. Depuis environ un mois, les forces armées birmanes attaquent les rebelles en ayant recours à des hélicoptères et à des avions de combat, avec de graves répercussions sur les civils. Plus de 100.000 kachins ont perdu leurs maisons et tout moyen de subsistance. (PA) (Agence Fides 26/01/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network