http://www.fides.org

America

2013-01-25

AMERIQUE/MEXIQUE - Préoccupation de l’Eglise et de la Commission d’Etat pour les droits humains : « bloquer la violence qui fait son apparition même dans les écoles »

Aguascalientes (Agence Fides) – L’Evêque du Diocèse d’Aguascalientes, S.Exc. Mgr José María de la Torre Martín, et le défenseur civique, Omar Williams Lopez Ovalle, ont lancé un appel à la société visant à mettre fin à la violence et à la discrimination, deux facteurs qui menacent actuellement l’unité de la famille et l’intégrité sociale. Au cours d’une rencontre ayant eu lieu dans les bureaux du Diocèse le 23 janvier, les deux organismes ont exprimé leur profonde préoccupation suite aux actes de violence qui ont lieu à l’intérieur des familles à Aguascalientes ainsi que pour la violence qui se manifeste sous différentes formes de discrimination au sein de la société.
Lopez Ovalle a également mis en évidence l’augmentation des cas d’abus dans les écoles, un phénomène dénoncé par la Commission d’Etat pour les droits humains. « L’an dernier, la Commission a reçu 62 plaintes de la part de parents dont les enfants avaient subi des actes de violence à l’école et cette année, les plaintes sont encore plus fréquentes » a déclaré Lopez Ovalle à l’Evêque, soulignant que ce phénomène social cause chez les mineurs dépression, frustration et tristesse.
« Nous trouvons également la violence lorsque les femmes, les personnes âgées et les pauvres sont discriminés – ont-ils tous deux affirmé. Pour ces groupes, qualifiés par le gouvernement de « vulnérables », les chances au sein de la société sont réduites ». Selon la note envoyée à l’Agence Fides, la rencontre est intervenue également pour marquer le 25ème anniversaire de la création de la Commission, première organisation de son genre dans le pays. Pour l’occasion, ont été organisés différents événements, en collaboration avec les institutions dont l’Eglise catholique. (CE) (Agence Fides 25/01/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network