http://www.fides.org

Asia

2013-01-11

ASIE/BANGLADESH - Enfants contraints à abandonner leurs études pour trouver un travail à cause de l’extrême pauvreté

Dacca (Agence Fides) – Instruction pénalisée par la pauvreté : telle est la situation de près de 50% des élèves des écoles primaires du Bangladesh qui sont contraints par la pauvreté écrasante à abandonner leurs études avant de parvenir à la fin de l’école primaire pour se trouver un travail. Seule une petite partie des travailleurs, 0,4%, reçoit une préparation professionnelle, technique et se trouvant ainsi très mal rétribuée. La situation est particulièrement grave pour les enfants des rues qui proviennent des bidonvilles urbains et travaillent « au noir » de 10 à 12 heures par jour pour 20 à 30 takas (soit 0,32 USD environ). Un rapport du Bureau des statistique bengalais indique que 5,8 millions d’enfants d’âge compris entre 10 et 14 ans travaillent dans le secteur informel, non réglementé par des normes ou des contrats, ce secteur employant 11,3% de la main-d’œuvre totale. Ces enfants ne sont pas en mesure de fréquenter le système scolaire ou de recevoir une formation professionnelle. Avec l’aide de programmes locaux, destinés à exploiter les capacités et les potentialités des jeunes pauvres, au moins 45.000 d’entre eux, âgés de 15 à 18 ans, se préparent à un diplôme et seront ainsi employés à des travaux dignes pour un salaire initial de 5.000 takas (62 dollars) par mois. Plus de 140.000 jeunes diplômés grâce à l’un de ces programmes ont déjà trouvé un travail permanent. (AP) (Agence Fides 11/01/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network