AMERIQUE/MEXIQUE - Appel du Diocèse de Zamora en faveur du prêtre disparu le 27 décembre

vendredi, 11 janvier 2013

Zamora (Agence Fides) – Le Diocèse mexicain de Zamora a envoyé à l’Agence Fides un appel demandant de prier pour le Père Santiago Álvarez Figueroa, dont on est actuellement sans nouvelle depuis le 27 décembre. A cette date, il était allé célébrer une Messe à Jacona, près de Jiquilpan. Après la célébration, il avait téléphoné à ses parents pour les avertir qu’il les aurait rejoint immédiatement mais il n’est jamais arrivé. La police a battu le parcours fait par la voiture du prêtre, excluant l’hypothèse d’un accident.
Dans le communiqué du Diocèse, on peut lire : « Les autorités compétentes ont fait leur travail de recherche le 29 décembre, date à laquelle a été déposée la plainte devant le Parquet de Zamora mais jusqu’ici tout a été inutile : on ne sait rien. Combien de familles, comme celle du Père Álvarez Figueroa, ont subi des situations analogues ? Quelle douleur et combien de larmes ont-elles été versées sans disposer de réponses satisfaisantes ? Nous demandons aux responsables de la disparition du Père Álvarez Figueroa : pour l’amour du ciel, qu’ils rendent sain et sauf un fils à sa mère, un frère à ses frères, un prêtre à la communauté, un ami aux jeunes ! ».
Le Père Álvarez Figueroa, prêtre du Diocèse de Zamora, a été ordonné le 16 décembre 2011. Il est l’un des trois prêtres qui se chargent de la promotion des vocations sacerdotales dans les familles et dans les milieux fréquentés par les jeunes et les adolescents. Zamora (Michoacán) se trouve dans une zone fortement impliquée dans le conflit entre les cartels au Mexique. Jacona en particulier se trouve à la frontière entre Michoacán et Jalisco, où le cartel de Jalisco Nueva Generación (CJNG) dispute le pouvoir à celui des Caballeros Templarios. Ce conflit a causé la mort de nombreuses personnes impliquées dans les bandes mais également de beaucoup d’innocents, ainsi qu’une centaine de desaparecidos dont les forces de l’ordre ne parviennent pas même à définir le nombre. (CE) (Agence Fides 11/01/2013)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network