http://www.fides.org

Africa

2013-01-10

AFRIQUE/KENYA - Nouveaux massacres dans le delta du Tana - préoccupation pour les centaines de milliers d’armes en circulation

Nairobi (Agence Fides) – Au moins 11 personnes ont été tuées dans le village de Kibusu, sis dans la région du delta du Tana, au Kenya dans le cadre d’une attaque conduite à l’aube d’aujourd’hui, 10 janvier. Parmi les victimes, 5 sont des enfants. Les assaillants ont incendié 19 habitations et différentes victimes sont mortes dans les flammes. Selon les autorités, il s’agirait de représailles suite à la mort de 10 personnes tuées dans le village de Nduru le 9 janvier.
Dans la zone en question, existent depuis des années des contrastes entre les Pokomos (agriculteurs) et les Ormas (bergers semi-nomades) à propos de la répartition des terres et des sources d’eau mais au cours de ces derniers mois, les tensions ont débouché sur des assauts armés réciproques. Le dernier massacre intervenu dans la région en 2012 avait fait 30 morts (voir Fides 21/12/2012). Au Kenya, on suspecte que des hommes politiques alimentent ces violences en vue des élections présidentielles, parlementaires et locales de 2013.
Le grand nombre d’armes légères en circulation dans le pays favorise la possibilité de conduire des attaques mortelles. Selon le Kenya National Focal Point on Small Arms and Light Weapons, une agence de coordination contre la prolifération des armes illégales placée sous la tutelle du Bureau du Président, le nombre des armes à feu détenues illégalement au Kenya, y compris de nombreuses armes de guerre telles que des fusils d’assaut AK47 (Kalachnikov) provenant de Somalie et d’autres pays, est compris entre 530.000 et 680.000. (L.M.) (Agence Fides 10/01/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network