http://www.fides.org

Asia

2013-01-07

ASIE/CAMBOGE - Traduction en cambodgien du Catéchisme de l’Eglise catholique : un don pour l’Année de la Foi

Phnom Penh (Agence Fides) – Le Catéchisme de l’Eglise catholique a été traduit en langue cambodgienne et « constituera un instrument valide pour toutes les communautés et associations de fidèles afin d’approfondir les contenus du Credo et de la doctrine catholique au cours de l’Année de la Foi ». C’est ce que déclare à l’Agence Fides le Vicaire apostolique de Phnom Penh, S.Exc. Mgr Olivier Schmitthaeusler, MEP, en conclusion du Congrès organisé par le Vicariat apostolique pour l’Année de la Foi sur le thème « Le Concile Vatican II et l’Eglise ». Les participants au Congrès, qui s’est achevé hier, ont également écouté un message vidéo envoyé par le Saint-Père Benoît XVI afin d’encourager les chrétiens du Cambodge qui, de cette manière « se sentent véritablement partie intégrante de l’Eglise universelle ».
A l’occasion du Congrès, ont également été présentés les documents du Concile Vatican II traduits en langue khmère : une « ressource pour la méditation, l’approfondissement et l’étude » qui aidera à comprendre comment l’Eglise au Cambodge s’insère dans la dynamique post-conciliaire. L’Evêque indique que la communauté locale a choisi, en particulier, de réfléchir cette année sur la Constitution dogmatique Lumen Gentium afin de faire comprendre aux fidèles « l’Eglise en tant que peuple de Dieu, croyants appelés à la sainteté ».
Le Catéchisme en langue khmère, d’autre part, constituera un instrument précieux en vue de l’évangélisation. L’Evêque explique que l’Eglise au Cambodge, qui représente 1% de la population totale du pays, qui est à 96% bouddhiste, « vit actuellement de nouveau l’époque des Actes des Apôtres, avec une première annonce de la Bonne Nouvelle » et constitue « un laboratoire d’évangélisation dans un monde bouddhiste ». Au cours du Congrès, le Vicaire apostolique a remarqué deux points significatifs pour la nouvelle évangélisation, les référant à la situation de l’Eglise au Cambodge, persécutée à l’époque des Khmers rouges : le pardon et l’engagement des laïcs. « La véritable rencontre avec Jésus Christ – a-t-il dit – ouvre le cœur à la charité et à l’expérience du pardon, pour conduire à la découverte du don de la vie » et « les laïcs sont les apôtres de cette annonce », membres actifs d’une Eglise qui se fait apprécier au sein de la Nation parce qu’elle « touche le cœur, parce qu’elle est simple, accueillante, priante et joyeuse ». (PA) (Agence Fides 07/01/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network