http://www.fides.org

Africa

2012-12-20

AFRIQUE/LIBYE - Pour le Premier Ministre libyen, « la sécurité est la priorité de mon gouvernement »

Tripoli (Agence Fides) – « La Libye n’est plus un Etat qui menace la sécurité d’autres Etats et la sécurité intérieure est une priorité pour mon gouvernement ». C’est ce qu’a déclaré hier, 19 décembre, le Premier Ministre libyen, Ali Zeidan, décrivant les actions entreprises par son gouvernement afin de garantir la sécurité dans le sud de la Libye. Le Premier Ministre a affirmé que la fermeture temporaire des frontières avec le Niger, le Soudan, l’Algérie et le Tchad ainsi que la proclamation d’une très vaste zone militaire fermée dans le sud du pays (voir Fides 17/12/2012) sont dues uniquement à « des problématiques internes » et ne concernent pas les rapports avec les pays voisins. Anzi Zeidan, qui a récemment visité un certain nombre d’Etats limitrophes, a souligné que ceux-ci intensifieront les contrôles de frontière avec la Libye afin de prévenir la contrebande d’armes et les trafics d’armes et d’êtres humains. Le Premier Ministre libyen a en outre indiqué que l’Algérie et le Niger lui ont promis de contrôler rigoureusement leurs frontières avec le nord du Mali, zone qui se trouve depuis longtemps sous le contrôle d’un certain nombre de groupes islamistes radicaux.
Les trafics d’armes, de drogue et d’êtres humains ainsi que la présence de différentes milices qui n’ont pas encore déposé les armes – un problème, ce dernier, qui concerne cependant l’ensemble du territoire libyen – constituent les raisons invoquées pour justifier les mesures prises par le gouvernement de Tripoli. Selon la presse locale, l’aviation libyenne a débuté des patrouilles dans le sud du pays et a attaqué un nombre non mieux précisé de camps de contrebandiers. (L.M.) (Agence Fides 20/12/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network