ASIE/SYRIE - Libération de l’auteur-compositeur chrétien retenu par les services syriens

lundi, 10 décembre 2012

Alep (Agence Fides) - Sam Ghannoum, le jeune auteur-compositeur arménien de 28 ans qui avait été prélevé le 15 octobre par les services syriens après ses critiques contre le régime a été libéré et est revenu dans sa famille, à Alep. Comme l’Agence Fides l’apprend du Syrian Non-Violence Movement, groupe appartenant à l’opposition syrienne partisan d’une solution politique non-violente au conflit en cours, Sam, son père et son oncle – eux aussi retenus par la police – ont été relâchés et ont fait retour dans leur habitation d’Alep. La nouvelle a été un motif de grande joie pour la communauté chrétienne arménienne. « Il est aujourd’hui très rare d’entendre quelques bonnes nouvelles provenant de Syrie mais aujourd’hui constitue une exception » raconte à Fides une note du Syrian Non-Violence Movement. Le mouvement relance donc la proposition d’une « solution négociée » et souhaiterait que l’appel à la non-violence jouisse de plus d’espace dans les moyens de communication de masse et au sein de la communauté internationale.
Voici un mois, Fides avait publié l’appel à la libération de Sam Ghannoum (voir Fides 06/11/2012). Il est connu pour ses compositions sonores faites de mélodies classiques orientales, douces et enveloppantes, et pour des chansons qui présentent le message chrétien d’amour et de paix. Sam est également l’un des jeunes syriens qui, au cours de ces derniers mois, sur Facebook, a critiqué le gouvernement et s’est déclaré proche des idéaux originaires de la révolution syrienne : la démocratie, la liberté et les droits humains. (PA) (Agence Fides 10/12/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network