http://www.fides.org

America

2012-12-10

AMERIQUE/CHILI - L’Evêque de Copiapò invite au dialogue tout en rappelant que l’air et l’eau propres constituent un droit pour tous

Freirina (Agence Fides) – L’Evêque de Copiapó, S.Exc. Mgr Gaspar Quintana, a rendu visite à la communauté de Freirina après les affrontements qui ont eu lieu entre la population et les gardes de sécurité de la société Agrosuper, suite au permis concédé à cette dernière de poursuivre ses activités malgré les protestations en cours du fait de la pollution qu’elles provoquaient (voir Fides 07/12/2012). Mgr Quintana s’est plaint suite à la grave agression de Yahir Rojas, assurant la famille de son soutien. Il a par ailleurs critiqué l’inaction des autorités en ce qui concerne la résolution du conflit. « Il est déplorable que ne soit intervenu aucun représentant du gouvernement ou de l’entreprise afin de se rendre compte des besoins de la communauté » a déclaré l’Evêque, qui a ajouté : « Nous espérons que les autorités compétentes feront tout ce qui est en leur pouvoir pour faciliter le dialogue auquel toutes les parties intéressées contribueront dans la bonne volonté ».
Dans le dialogue avec la communauté, Mgr Quintana a répondu à propos de la construction de la centrale thermique de Punta Alcalde, qui a fait monter la tension dans la zone (voir Fides 07/12/2012). « Il est indubitable que la zone d’Atacama a besoin d’énergie tout comme notre pays et toute la planète mais nous ne pouvons pas être contraints à compromettre les vies humaines ou les ressources naturelles qui sont toujours au service de l’homme et doivent être utilisées de manière responsable avec le sens de la perspective future ».
La note envoyée à l’Agence Fides par la Conférence épiscopale chilienne indique que Mgr Quintana a fait référence aux paroles du Bienheureux Pape Jean Paul II à propos de l’environnement : « L’air pur et non pollué, l’eau propre et abondante ne sont pas un don mais un droit humain pour toute personne. C’est aujourd’hui un cri de l’humanité avec lequel doivent se confronter, avec une sensibilité éthique aigue, les gouvernants, les employeurs, les travailleurs et l’ensemble de la communauté humaine ». Selon des sources de Fides, la présence et les paroles de l’Evêque ont ramené le calme parmi la population même si le problème demeure. (CE) (Agence Fides 10/12/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network