http://www.fides.org

Africa

2012-12-07

AFRIQUE/SIERRA LEONE - Des milliers d’enfants dans les mines de diamant pour survivre

Koidu (Agence Fides) – En Sierra Leone, les diamants ont contribué à alimenter la guerre civile qui a affecté le pays de 1991 à 2002. Actuellement, ils en promeuvent de quelque manière la croissance économique tout en attirant dans les mines des milliers d’enfants qui abandonnent par suite leur scolarité. Des milliers de jeunes creusent en effet à la recherche des pierres précieuses dans la mine qui se trouve hors de la ville de Koidu, dans la région de Kono. Nombre sont ceux qui quittent l’école pour pourvoir aux besoins de leurs familles. Selon le Fonds monétaire international, l’exportation d’or, de diamants et de minerais de fer a contribué à la croissance de 21,3% de l’économie du pays mais cette situation n’a cependant garanti aucun avantage à la majorité de la population locale. Environ 70% des jeunes de Sierra Leone sont au chômage. Dans de nombreuses familles, les enfants deviennent actuellement chefs de famille. Ils sont payés de 10.000 à 20.000 Leones (3 à 6 USD) par jour et 40.000 Leones lorsqu’ils trouvent des diamants. A Kenema, à l’est de la capitale, et à Koidu, on estime à environ 3.000 le nombre des jeunes mineurs même s’il n’existe pas de chiffres officiels et si leur nombre pourrait être encore plus important. Les jeunes travaillent dans les mines, dans les puits ouverts ou sur les rives des cours d’eau, étant ainsi marginalisés et exclus de l’instruction dès leur plus jeune âge. Au cours de la guerre civile, de nombreux jeunes ont été contraints à s’enrôler, nombre d’entre eux ayant perdu l’ensemble de leur famille alors que d’autres ont retrouvé leurs maisons totalement détruites et se sont mis à travailler dans les mines parce qu’ils n’avaient pas d’autre possibilité pour survivre. (AP) (Agence Fides 07/12/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network