ASIE/PHILIPPINES - « Amour pour Dieu et pour le prochain » : Lettre conjointe d’Evêques et d’oulémas pour la paix à Mindanao

mercredi, 5 décembre 2012

Cotabato (Agence Fides) – Des Evêques et des responsables religieux islamiques s’engagent ensemble afin de promouvoir et de construire la paix dans la société du sud des Philippines. C’est ce qu’affirme la Lettre conjointe publiée par la Conférence d’Evêques et d’oulémas (Bishop Ulama Conference, BUC) à l’occasion de la Semaine pour la paix à Mindanao qui a débuté le 29 novembre et s’achève aujourd’hui, 5 décembre. La Lettre, envoyée à l’Agence Fides, s’intitule « Amour pour Dieu et pour le prochain : un défi pour Mindanao ». A la base de tout, affirme le texte, se trouve « un mandat commun aux chrétiens, aux musulmans et aux indigènes », celui de « aimer Dieu/Allah/ Magbabaya, leur prochain et la nature dans le cadre d’une vie harmonieuse et pacifique ». Les responsables religieux s’accordent à dire que « souvent, les conflits sont dus à la politique et à l’économie et que la religion n’est qu’un prétexte » alors que, dans son authenticité, elle est un facteur de paix.
Les Evêques et oulémas affirment qu’ils poursuivront leurs activités de sensibilisation afin de promouvoir la paix à Mindanao, en soutenant « l’accord cadre » entre les rebelles islamiques et le gouvernement philippin d’octobre dernier. Les 3 et 4 décembre, à l’occasion de la Semaine pour la paix, la BUC a organisé un forum intitulé « Un chemin vers la plénitude », devant permettre d’approfondir des thèmes et problèmes liés à l’accord cadre pour Mindanao. L’assemblée de responsables religieux a tracé une feuille de route pour la paix dans l’île, s’engageant à promouvoir « des projets à caractère formatifs et des projets de développement dans lesquels faire l’expérience de la connaissance et de la compréhension réciproque de la foi et de la culture, dans l’esprit du dialogue, de manière à construire une harmonie authentique et la paix entre les personnes et les communautés ».
La BUC a été créée en 1996 en tant que Forum de dialogue avant de s’institutionnaliser en tant que Conférence stable. Au cours de ces dernières années, elle a également été impliquée activement dans le processus et les négociations de paix dans le sud des Philippines. (PA) (Agence Fides 05/12/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network