AFRIQUE/RD CONGO - Le M23 annonce son retrait de Goma mais la situation humanitaire demeure grave

mardi, 27 novembre 2012

Kinshasa (Agence Fides) – Les rebelles du M23 ont annoncé accepter de quitter Goma, le chef-lieu du Nord Kivu (dans l’est de la République démocratique du Congo) qu’ils avaient conquis la semaine dernière. Les rebelles semblent avoir cédé aux pressions internationales et à la menace d’une contre-offensive de l’armée congolaise.
La situation demeure cependant encore incertaine, surtout au plan humanitaire. Selon le dernier rapport du Bureau de l’ONU pour la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA), 12 camps accueillant 140.000 évacués sont présents à Goma et dans ses alentours. Les conditions des personnes qui s’y trouvent demeurent précaires et caractérisées par un état de forte insécurité. Au Centre Don Bosco, l’un des 12 camps d’accueil, le nombre des évacués a atteint la limite. Une autre structure, celle de Kanyaruchinya, qui accueillait 60.000 personnes, a été à son tour évacuée suite aux combats de ces jours derniers entre l’armée congolaise (FARDC) et le M23.
Le 25 novembre, de nouvelles évacuations ont été signalées à Lushebere, dans le territoire de Masisi, suite aux affrontements entre les FARDC et un groupe Mai-Mai (dénomination qui indique une série de groupes d’autodéfense dont nombreux sont ceux qui ont dégénéré, pratiquant la guérilla et le banditisme). Des violences à l’encontre des civils sont signalées, y compris des mises à sac de maisons et de magasins. Les activités d’assistance se poursuivent cependant (distribution de nourriture, installation de trois générateurs permettant le fonctionnement des pompes pour l’eau potable afin de conjurer la diffusion du choléra, lancement d’un programme d’assistance médicale et psychologique destiné aux victimes de violences sexuelles). La préoccupation reste cependant du fait de la présence de munitions n’ayant pas explosé, qui représentent un sérieux danger pour la population civile et les opérateurs humanitaires. (L.M.) (Agence Fides 27/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network