http://www.fides.org

America

2012-11-27

AMERIQUE/BOLIVIE - Dénutrition et carences hygiéniques et sanitaires, plaies affectant les enfants vivant avec leurs parents en prison

La Paz (Agence Fides) – La Bolivie est l’un des rares pays où les détenus peuvent vivre dans leurs cellules avec leurs enfants. Il s’agit d’une situation irrégulière qui, outre à être dangereuse pour l’intégrité des enfants, les soumet à des carences sanitaires, éducatives et alimentaires qui pénalisent leur bon développement. En effet, outre à devoir cohabiter avec des délinquants, dans un environnement imprégné par la violence, où souvent règne la loi du plus fort, la majeure partie des enfants des détenus parvient à manger à peine une fois par jour. Il n’existe en effet pas de fond destiné à couvrir leurs besoins alimentaires et, si leurs parents ne produisent pas de revenu, ils doivent se contenter des restes. En outre, les enfants doivent attendre au moins deux semaines pour pouvoir se laver, l’assistance médicale qualifiée fait défaut et nombreux sont ceux qui dorment sous les lits de leurs parents ou dans des coins aménagés au mieux. Il n’existe aucun espace pour la récréation pas plus que de matériel scolaire pour leur permettre d’apprendre. Des centaines d’enfants sont ainsi condamnés à vivre dans un cadre violent, projetés vers un avenir de souffrance aggravé par la dénutrition qui cause des dommages irréversibles en termes de retard dans la croissance physique et mentale chez les enfants de moins de 5 ans. (AP) (Agence Fides 27/11/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network