ASIE/INDE - Vers la création d’une Commission pour les minorités dans l’Etat du Kerala

samedi, 24 novembre 2012

Cochin (Agence Fides) – La création d’une Commission pour les Minorités dans l’Etat indien du Kerala, dans le sud du subcontinent est imminente. Le Kerala est l’Etat indien comptant le plus grand nombre de chrétiens – plus de 16% de sa population – et ayant un taux d’instruction parmi les plus élevés de l’Inde. Ainsi que l’indiquent des sources locales de Fides, le gouvernement de l'Etat, conduit alors par le Premier Ministre V.S. Achutandan, appartenant au Parti communiste, avait, depuis des mois, lancé un projet de "Commission pour les Minorités" qui a été repris de manière définitive par l'actuel gouvernement d'Oomman Chandy, du Parti du Congrès. Ce type de Commission, qui a pour mission de contrôler la situation et de sauvegarder les droits des minorités ethniques, religieuses, culturelles, existe déjà dans 16 Etats indiens (sur un total de 28 auxquels s’ajoutent six territoires de l’Union et la capitale NDR). Sa création dans chacun des Etats de la fédération a été formellement souhaitée par la Commission fédérale pour les minorités, déjà active au niveau de l’Etat central. Au Kerala, la Commission a été activement soutenue en particulier par les minorités musulmanes, mais a trouvé également l’appui des chrétiens, des sikhs, des parsis et des bouddhistes.
Récemment, des observateurs et des groupes musulmans ont signalé des violences et une « campagne d’intolérance » à leur encontre de la part de groupes extrémistes hindous au Kerala également. Interpellé par l’Agence Fides, l’intellectuel catholique Ignatius Gonsalves, Directeur de l’hebdomadaire « Jeevanaadam » (La Voix de la Vie), édité par l’Eglise catholique au Kerala dément cette lecture : « Il existe quelques groupes musulmans fondamentalistes qui sont sources d’alarmismes, notamment par rapport aux musulmans modérés. Par le passé, le Kerala a été le seul Etat en Inde à être demeuré admirablement calme même lorsque dans d’autres Etats indiens s’enregistraient de violents affrontements entre musulmans et hindous. Le mérite en revient grandement à la Ligue musulmane, parti modéré. Les hindous au Kerala sont généralement ouverts et non sectaires. Le parti fondamentaliste hindou Baratiya Janata Party (BJP) qui gouverne les autres Etats indiens n’a pas même un député à l’Assemblée législative du Kerala. Ceci est une preuve suffisante de la mentalité de la population. Il faut dire en revanche que sur le territoire la militance islamique s’installe toujours plus, alimentée par les pays du Golfe. Parfois les hindous se sentent menacés ». Au Kerala, sur une population dépassant les 33 millions de personnes, les hindous représentent 63% du total, les musulmans 20%, les chrétiens 16% et les croyants d’autres religions 1%. (PA) (Agence Fides 24/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network