http://www.fides.org

Africa

2012-11-24

AFRIQUE/BURKINA FASO - Témoignage de l’Evêque de Tenkodogo : « l’obole de la veuve est toujours signe d’espérance »

Tenkodogo (Agence Fides) – S.Exc. Mgr Prosper Kontiebo, camillien burkinabé est, depuis le 11 février de cette année, Evêque du nouveau Diocèse de Tenkodogo, au sud de Ouagadougou. Il s’agit du quatrième Evêque issu de l’Ordre de Saint Camille, fondé voici 400 ans et arrivé au Burkina Faso le 12 octobre 1966 avec trois jeunes religieux. Nous publions ci-après un témoignage de l’Evêque, envoyé à l’Agence Fides par le Père Felice Ruffini, OM.
« Nous étions dans la 32ème semaine du temps ordinaire de cette année 2012 et l’Evangile que j’avais commenté résonnait encore en moi : Jésus qui, assis face au trésor, observait comment la foule y jetait des monnaies. Beaucoup de riches en jetaient beaucoup. Mais, venu le tour d’une pauvre veuve, elle y jeta deux petites monnaies, qui font un sous (cf. Mc 12, 41-44). Que voulez-vous que je vous dise ? – écrit Mgr Kontiebo – Jésus avait une fois de plus raison… comme toujours d’ailleurs ! ».
Après cette réflexion, l’Evêque ajoute son témoignage de vie. « Après ma nomination épiscopale, je suis allé rendre visite à ma vieille grand-mère qui habite dans un village de la chaude Afrique. Je lui ai fait un compte-rendu détaillé des longues et solennelles cérémonies qui m’ont consacré Pasteur d’une communauté chrétienne au sud du pays, ainsi que des célébrations qui ont, pendant des jours, impliqué des milliers de personnes. Au cours de la longue conversation, ayant entendu que je me serais rendu à Rome pour rencontrer le Pape à Saint-Pierre, elle s’est levée et a tiré d’une boite 250 Francs CFA soit 0,38 €uros, qui correspondent à un repas non pas de luxe mais satisfaisant et, me les mettant entre les mains, elle m’a dit : « Ils ne sont pas pour toi… mais quand tu seras à Saint-Pierre, mets-les dans le tronc qui est à ses pieds… Ils sont pour le Pape ». C’est une histoire d’une Eglise de nos jours, de notre époque, tourmentée mais toujours illuminée par une grande lumière, celle de l’espérance » conclut le Père Ruffini. (FR/AP) (Agence Fides 24/11/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network