ASIE/INDE - Mission en Afrique « en temps réel » grâce à Internet dans le cadre de l’Année de la Foi

lundi, 19 novembre 2012

Mangalore (Agence Fides) – L’Année de la Foi sera également une année de mission en ce que « la mission et l’annonce représentent le thermomètre de la foi » : c’est dans cet esprit que le Diocèse de Mangalore, dans l’Etat indien du Karnataka, a envoyé en mission en Afrique deux nouveaux prêtres, appelés à partager le don de la foi dans un pays caractérisé par de graves difficultés : la Tanzanie. Et cette mission, ainsi que l’indique à Fides une note du Diocèse de Mangalore, sera constamment suivie grâce à un site Internet. De telle sorte, les deux missionnaires demeureront en contact et pourront partager en temps réel leur expérience avec leur Diocèse d’origine.
Le 14 novembre, le Père Alwyn D'Souza, ancien Directeur national de la Pastorale des Jeunes, et le Père, jusqu’à présent vicaire de la Paroisse de Madanthyar, ont reçu le mandat missionnaire solennel pour leur nouvelle aventure missionnaire et sont partis, arrivant le lendemain dans le Diocèse de Same, en Tanzanie. Le Diocèse de Mangalore avait choisi l’Afrique comme territoire de mission ad gentes à l’occasion du centenaire de son érection. S.Exc. Mgr Aloysius Paul D'Souza, Evêque de Mangalore, explique : « Vu le manque de prêtres dans cette zone, l’Evêque de Same nous avait demandé de l’aide. Nos prêtres partent comme d’authentiques apôtres du Christ, vers des lieux et des personnes inconnus et sans même connaître la langue locale. C’est le Christ qui les a inspiré et qui les guidera dans ce nouveau parcours, fait de foi et d’annonce ». L’Evêque déclare à Fides que, dans le même temps, a été activé le site Internet www.mangaloreafricamission.org qui fournira des informations sur le développement de la mission africaine du Diocèse de Mangalore. Internet, conclut la note, devient ainsi un instrument permettant d’alimenter la communion entre les fidèles de différents continents.
Dans le Diocèse de Same a été ouverte en 2004 une mission des Sœurs franciscaines ursulines de Mangalore, qui comptent désormais trente religieuses, sept couvents, trois maisons et un centre de formation sis dans trois Diocèses de Tanzanie. Les Pères Carmes du Karnataka oeuvrent eux aussi depuis trente ans en Tanzanie et en Afrique du Sud au travers de missions rurales et dans le domaine de l’instruction. Actuellement ils disposent de 27 prêtres en Tanzanie. Le Diocèse de Same, sis dans le nord-est du pays, compte 30.000 catholiques pour une population totale dépassant les 3 millions d’habitants. (PA) (Agence Fides 19/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network