http://www.fides.org

Africa

2012-11-14

AFRIQUE/GUINEE BISSAU - Manque de structures sanitaires et d’installations hydriques fonctionnelles à la base de l’épidémie de choléra

Bissau (Agence Fides) – Les taux de diffusion du choléra diminuent en Guinée et en Sierra Leone, à la différence de ce qui se passe en Guinée Bissau où, ces derniers jours, 1.500 cas et 9 décès ont été signalés. A l’hôpital national Simão Mendes, sis dans la capitale, Bissau, au cours de ces dernières semaines, 500 patients ont été assistés mais les médecins affirment que le maximum de l’épidémie n’a pas encore été atteint. Les structures sanitaires précaires et presque inexistantes ainsi que les carences en matière de structures hydrauliques, font du pays un terrain fertile pour la pandémie. Certains experts estiment que la souche a probablement été transmise par les pêcheurs en Sierra Leone et en Guinée même si cela n’a pas encore été confirmé. Selon le Ministère de la Santé local, l’épidémie concerne 7 des 9 zones administratives de Guinée Bissau. Les réseaux de distribution et d’évacuation des eaux sont dans un état catastrophique mais, depuis 2009, la prévention au niveau familial a connu une nette amélioration. En 2008, le pays a connu une épidémie qui a frappé 14.222 personnes, conduisant à la mort de 225 d’entre elles. (AP) (Agence Fides 14/11/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network