VATICAN - Les routes africaines, lieu privilégié de l’évangélisation et de l’éducation

mardi, 13 novembre 2012

Cité du Vatican (Agence Fides) – Développer des nouvelles formes d'évangélisation adaptées au contexte de la route/rue, en particulier à travers l'utilisation des communications sociales et des médias ; rendre la théologie plus concrète envers la réalité/les réalités de l'Afrique et de Madagascar ; promouvoir la vie consacrée et religieuse des femmes comme une valeur et un témoignage puissant et promouvoir la formation des hommes : leurs mentalités, leurs attitudes et leur psychologies, comme moyens pour la sauvegarde de la dignité des femmes, des jeunes filles et des enfants : telles sont quelques-unes des recommandations contenues dans le document final, parvenu à l’Agence Fides, de la I° Rencontre de la Pastorale de la Route/Rue pour le Continent Africain et Madagascar organisée par le Conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des personnes en déplacement en collaboration avec la Commission épiscopale pour les Migrants et les personnes en déplacement de Tanzanie qui s’est tenue à Dar es-Salaam, en Tanzanie du 11 au 15 septembre,.
Les participants exhortent le Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et de Madagascar, les Conférences épiscopales et les Diocèses à promouvoir l'organisation de rencontres continentales et transcontinentales pour promouvoir la mise en application des conventions internationales sur la Protection des Enfants et sur les Droits Humains et à établir une collaboration avec les Conférences épiscopales et les CSM d'autres continents en vue d'organiser des efforts coordonnés dans la prévention de la traite des femmes, des jeunes filles et des enfants. Est en outre sollicitée une collaboration ecclésiale, y compris au niveau œcuménique et interreligieux afin d’assister les victimes et la formation de « ministres laïcs itinérants » ad hoc, capables d’assister les personnes sur la route.
Dans les conclusions, les participants à la rencontre affirment avoir conscience du fait que « l'Afrique est un continent où des millions de personnes, volontairement ou pas, sont quotidiennement en déplacement, transformant ainsi les routes et les rues africaines en un lieu privilégié d'évangélisation et d'éducation ». Malheureusement, en effet, « la criminalité, la traite des personnes, les systèmes juridiques faibles, certaines pratiques traditionnelles, une domination masculine déséquilibrée influencent et sont à la base de la vie de prostitution de femmes et de jeunes filles » alors que la pauvreté, la violence domestique, les abus sexuels, la désagrégation des familles, l’analphabétisme favorisent le phénomène des enfants de rue. Face à cette réalité, les participants reconnaissent que « la première et la plus importante mission de l'Eglise est celle d'évangéliser, d'éduquer, de libérer à travers le renouveau spirituel et la promotion humaine dans l'esprit des valeurs de l'Evangile ». (S.L.) (Agence Fides 13/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network