http://www.fides.org

America

2012-11-10

AMERIQUE/ARGENTINE - Pour les Evêques, « la réconciliation n’est pas synonyme de « tabula rasa » et encore moins d’impunité mais requiert un engagement en faveur de la recherche de la vérité »

Buenos Aires (Agence Fides) – La vérité sur les années de la dictature militaire et la justice pour les victimes des violences : c’est ce qu’espèrent les Evêques argentins dans le document publié hier, 9 novembre, au terme de leur 104ème Assemblée plénière. Le Document de la Conférence épiscopale argentine envoyé à l’Agence Fides s’intitule : « La foi en Jésus Christ nous pousse vers la vérité, la justice et la paix ».
« Nous connaissons les souffrances et les dénonciations de l’Eglise, en ce qui concerne les nombreux cas de personnes disparues, torturées, exécutées sans procès, d’enfants arrachés à leurs mères à cause du terrorisme d’Etat. Nous sommes également au courant de la mort et de la dévastation causées par la violence de la guérilla. Nous ne pouvons ni ne voulons éviter la responsabilité de continuer la recherche de cette vérité douloureuse et embarrassante pour tous » écrivent les Evêques. « Bien qu’il ne soit pas facile de révéler l’histoire vécue ni la responsabilité de chaque personne, il n’en demeure pas moins la préoccupation pour l’achèvement d’une enquête, menée avec retard mais nécessaire ».
« La réconciliation n’est pas synonyme de tabula rasa et encore moins d’impunité. Il faut s’engager en faveur de la recherche de la vérité, reconnaître ce qui est déplorable et dédommager dans la justice les dommages causés » souligne le document.
« Nous continuons à être engagés et déterminés à promouvoir la fraternité et l’amitié sociale du peuple argentin, afin de cheminer ensemble dans la recherche du bien commun. En cette Année de la Foi, avec l’Eglise du monde entier, et dans le cadre du parcours du Bicentenaire de la Nation (2010-2016), nous renouvelons notre engagement de service au profit de tous, en particulier de ceux qui souffrent le plus. Nous demandons à la Vierge Marie d’embrasser tous ceux qui attendent le réconfort de la vérité, de la justice et de la paix » conclut le document. (CE) (Agence Fides 10/11/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network