ASIE/PAKISTAN - Nouveau programme d’alphabétisation dans le cadre de la « journée pour Malala »

samedi, 10 novembre 2012

Islamabad (Agence Fides) – Le gouvernement pakistanais, les Eglises et les minorités, la société civile, toute la nation se serre autour de Malala Yusufzai, la militante de 15 ans, victime, voici un mois, d’un attentat des talibans, en célébrant aujourd’hui la « journée pour Malala ». A l’occasion de cet événement – célébré aujourd’hui au Pakistan, en Grande-Bretagne – où se trouve actuellement Malala – et dans d’autres parties du monde – le gouvernement pakistanais a lancé un nouveau programme quadriennal d’alphabétisation qui concernera plus de 3 millions d’enfants issus de familles pauvres habitant dans des zones reculées ou dégradées. « Le Pakistan ne permettra pas aux radicaux d’imposer leurs plans. Malala Yusufzai est le visage modéré, moderne et pluriel du Pakistan » a déclaré le Premier Ministre pakistanais Raja Pervez Ashraf, qualifiant Malala de « voix qui a défendu l’instruction féminine, droit garanti par la Constitution ».
Interpellé par l’Agence Fides, Paul Bhatti, Conseiller spécial du Premier Ministre chargé de l’Harmonie, a déclaré : « Malala laissera un signe important dans l’histoire du Pakistan. Il s’agit d’une enfant qui, depuis l’âge de 9 ans, a élevé sa voix contre l’injustice et l’extrémisme au sein de la société. Aujourd’hui, la société pakistanaise a pris conscience de l’urgence que représente la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme et le fait de garantir les droits des femmes. Le gouvernement pense également modifier la définition même des « talibans » (qui signifie étudiants) en ce qu’ils sont seulement des criminels et non pas des étudiants. Nous espérons que le programme d’instruction féminine inauguré puisse avoir des effets positifs même s’il est nécessaire de combattre une mentalité enracinée dans les familles qui n’envoient pas les fillettes à l’école ».
« L’affaire Malala et la mobilisation de ce jour – conclut Bhatti – montrent à la communauté internationale qu’au sein de la société pakistanaise existe l’espoir de construire et de sauvegarder le pluralisme et le respect de la dignité humaine ». (PA) (Agence Fides 10/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network