http://www.fides.org

Asia

2012-11-09

ASIE/EMIRATS ARABES UNIS - Meurtre d’un médecin chrétien indien sans motivation religieuse

Abu Dhabi (Agence Fides) – Il n’y aurait ni motivation religieuse ni fondamentalisme islamique derrière le meurtre du médecin chrétien indien Rajan Daniel, assassiné le 2 novembre aux Emirats Arabes Unis. L’homme est décédé suite à de nombreux coups de couteau infligés par le pakistanais Mohamed Abdul Jamil, à l’Ahalia Hospital d’Abu Dhabi où il travaillait. Une fois achevés les examens médicaux, la dépouille mortelle du médecin a été rapatriée et est arrivée hier matin à Thiruvananthapuram, dans l’Etat indien du Kerala. Le Dr. Daniel était un chrétien appartenant à la communauté de l’Armée du salut. Les obsèques solennelles ont lieu aujourd’hui, 9 novembre, dans la salle de sa communauté, à Kavadiar (Thiruvananthapuram). Interpellé par Fides, le Père Stephen Alathara, Secrétaire du Conseil des Evêques catholiques du Kerala, au nom de l’Episcopat, « condamne l’homicide intervenu alors que le médecin exerçait sa mission, son service professionnel » et demande « une enquête rapide », affirmant que les Evêques « prient pour son âme et pour sa famille mais également pour son meurtrier ».
Des sources de Fides au sein de la communauté chrétienne présente aux Emirats Arabes Unis remarquent que les responsables des Eglises de la péninsule arabique ne se sont pas prononcés sur le cas mais qu’il commence à devenir clair. Le meurtrier était en effet un patient du Dr. Daniel qui le suivait depuis environ trois mois. Selon ce qu’affirment les enquêteurs, l’homme était mécontent parce que, selon lui, la thérapie que lui avait prescrit le Dr. Daniel n’avait pas produit d’améliorations de son état. C’est pourquoi, dans un moment de colère et de folie, il a tué le médecin. La police a indiqué que Mohamed Abdul Jamil, arrêté immédiatement après son geste fou, est accusé d’homicide avec préméditation et que, voici deux jours, il a tenté de se suicider en prison, donnant ainsi des signes évidents de déséquilibre mental. Il sera donc soumis à une expertise psychiatrique. L’instabilité mentale, plutôt que la motivation religieuse, expliquerait le meurtre. Des sources de Fides notent que le médecin, originaire du Kerala (sud de l’Inde) était très religieux et qu’il lisait la Bible lors de ses pauses. Peu de temps avant d’être tué, il a indiqué à l’un de ses patients avoir médité les Ecritures Saintes. L’homme laisse son épouse et une fille. (PA) (Agence Fides 09/11/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network