AFRIQUE/NIGERIA - Le centenaire de la Province ecclésiastique d’Owerri : « Rendons grâce au Seigneur parce que nous entrons dans l’Année de la Foi lors du Centenaire de l’arrivée de la Lumière dans nos terres »

mardi, 6 novembre 2012

Abuja (Agence Fides) – « Les missionnaires sont arrivés pour la première fois dans cette zone voici environ 100 ans. C’est pourquoi nous avons voulu célébrer l’arrivée de la Lumière du Christ, Lumière du Salut, dans nos terres » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Antony John Valentine Obinna, Archevêque d’Owerri, à l’occasion de la semaine conclusive des célébrations du Centenaire de l’évangélisation de la Province ecclésiastique homonyme qui seront présidées par S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples (voir Fides 05/11/2012).
Mgr Obinna explique à Fides : « les missionnaires qui ont commencé l’évangélisation de notre zone appartenaient à la Congrégation du Saint-Esprit (Spiritains), provenant d’Alsace-Lorraine. Aux alentours de la seconde guerre mondiale, sont arrivés plusieurs missionnaires irlandais. Les missionnaires ont bien semé, tant il est vrai qu’aujourd’hui la majeure partie du clergé est constitué par des prêtres locaux. Le premier prêtre local fut ordonné en 1937 et le deuxième en 1945. En cette année du Centenaire, nous avons ordonné 24 prêtres, y compris les religieux de la province ».
En ce qui concerne la situation actuelle, l’Archevêque souligne que « les missionnaires étrangers sont désormais peu nombreux dans notre Province ecclésiastique. Nous avons un certain nombre de prêtres indiens de la Congrégation de la Mère de Dieu et de celle du Sacré-Cœur ainsi qu’une dizaine de religieuses étrangères ». Mgr Obinna tient donc à souligner la vitalité missionnaire de la Province ecclésiastique: « plusieurs de nos prêtres se trouvent en mission à l’étranger. Cette année, nous avons envoyé deux prêtres au Burkina Faso. Et cela ne concerne pas seulement l’Archidiocèse d’Owerri : les Diocèses suffragants ont aussi des missionnaires à l’étranger : au Tchad, au Ghana, au Congo, au Gabon, en Namibie ainsi qu’en Europe et en Amérique. Demain, 7 novembre, nous aurons une rencontre afin de partager les différentes expériences missionnaires avec nos prêtres présents de par le monde ».
S’agissant des perspectives pour l’avenir de l’Eglise à Owerri, l’Archevêque déclare : « nous avons accueilli l’invitation du Saint-Père au renouvellement de la foi et nous rendons grâce au Seigneur parce que nous entrons dans l’Année de la Foi lors du Centenaire de l’arrivée de la Lumière dans nos terres. Nous devons donc approfondir la Foi, qui est presque une nouveauté pour nous parce que nous sommes encore une jeune Eglise. Dans le même temps, nous sommes conscients de vivre dans un monde globalisé et nous avons, nous aussi, le devoir d’étendre le Royaume du Christ partout. Malgré le sécularisme et l’athéisme véhiculés par le monde actuel, nous avons ce trésor de la Lumière du Christ qui nous aide dans notre chemin, luttant contre les vices apportés par le sécularisme et le relativisme éthique » conclut Mgr Obinna. (L.M.) (Agence Fides 06/11/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network