AFRIQUE/RD CONGO - Médecin assistant des milliers de femmes victimes de viols dans l’est du pays contraint à la fuite

lundi, 29 octobre 2012

Kinshasa (Agence Fides) - Un médecin congolais, engagé depuis des années dans l’assistance aux victimes de violences sexuelles dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), a été contraint à quitter la zone de ses activités parce que sa vie a été menacée. Le Dr Denis Mukwege et sa famille ont quitté Bukavu, chef lieu du sud Kivu, le 27 octobre à ce qu’indique Radio Okapi, après avoir échappé à un assaut de son habitation de la part d’un groupe armé, assaut au cours duquel un militaire de garde a été tué.
Le Dr. Mukwege est Directeur de l’hôpital de Panzi, structure qui offre des soins gratuits et une aide psychologique aux milliers de femmes victimes de violence sexuelle dans la région, où, depuis des années, sévissent des groupes armées qui briment les civils. L’un des crimes les plus odieux est celui de la violence sexuelle qui n’épargne personne (voir l’étude publiée par l’Agence Fides le 29/10/2007 ainsi que Fides 08/09 et 21/10/2010). Pour son engagement humanitaire, le Dr. Mukwege a reçu différentes récompenses internationales. (L.M.) (Agence Fides 29/10/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network