http://www.fides.org

Asia

2012-10-27

ASIE/CAMBODGE - Selon le Vicaire apostolique de Phnom Penh, « un nouvel élan missionnaire anime les jeunes »

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Les jeunes cambodgiens se rendent compte d’être des apôtres et du fait que l’évangélisation n’est pas une prérogative réservée aux prêtres et aux religieux. C’est l’espérance du Christ en nous et nous voulons la donner au monde » : c’est ce qu’affirme dans une note envoyée à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Olivier Schmitthaeusler, MEP, 42 ans, Vicaire apostolique de Phnom Penh et Père Synodal dans le cadre de la XIII° Assemblée générale ordinaire actuellement en cours au Vatican.
En parlant de la « nouvelle évangélisation » dans le contexte cambodgien, le Vicaire apostolique remarque que « l’Evangile ne se diffuse pas au travers du prosélytisme mais par contamination ». Le Cambodge – rappelle l’Evêque missionnaire – a vécu au cours de son histoire récente, après l’époque des Khmers rouges, une « situation de première évangélisation » mais aujourd’hui le peuple de Dieu redécouvre la conscience du caractère missionnaire de tout chrétien. Ce qui est le plus important – rappelle-t-il – est de « toucher le cœur ». En effet, « pour les cambodgiens, comme pour de nombreux peuples asiatiques, le mot cœur est partout utilisé pour exprimer les sentiments. Ceci est ce que Jésus a fait : il a touché le cœur ». L’Evêque est convaincu qu’il faut « revenir à l’expérience des premières communautés chrétiennes qui vivaient la simplicité de l’Evangile ». Et il rappelle que, lorsqu’il arriva dans sa première Paroisse, il y avait un seul chrétien. En commençant à lire et à partager régulièrement l’Evangile avec un petit groupe, après 10 ans, les baptisés étaient devenus 140 et continuent à voir leur nombre croître.
Même si les chrétiens au Cambodge sont « un petit troupeau » (environ 2% de la population), ils sont cependant « très dynamiques et heureux d’être au sein de l’Eglise ». Dans le pays sont présents plus de 50 Congrégations et mouvements ecclésiaux différents et ceci représente pour le Vicaire apostolique un bon signe : « l’Eglise permet à tous d’exprimer son propre charisme dans l’unité ». Et c’est une richesse également pour l’évangélisation. (PA) (Agence Fides 27/10/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network