AFRIQUE/NIGERIA - Confirmation de l’Evêque de Maiduguri de l’existence de victimes civiles après l’affrontement entre militaires et secte Boko Haram

mardi, 9 octobre 2012

Abuja (Agence Fides) – La fusillade ayant éclaté hier, 8 octobre, entre des membres de la secte Boko Haram et des militaires nigérians à Maiduguri, capitale de l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria a fait également différents morts parmi les civils. C’est ce que confirme à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Oliver Dashe Doeme, Evêque de Maiduguri. « Une patrouille de militaires est tombée dans une embuscade tendue par un commando de membres de Boko Haram. En est né une fusillade au cours de laquelle des civils qui se trouvaient sur place ont été tués ». Selon des sources hospitalières, les morts seraient au nombre de 35 dont 30 seraient des civils. (L.M.) (Agence Fides 09/10/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network