AFRIQUE/RD CONGO - Viols et violences contre de jeunes victimes innocentes encore impunis

mercredi, 3 octobre 2012

Kinshasa (Agence Fides) – Une récente vague de viols a déchaîné les critiques locales contre la faiblesse du système judiciaire en République démocratique du Congo où les ressources inadéquates et l’incompétence garantissent bien peu d’espoir aux victimes de violences sexuelles. Il s’agit en majorité de jeunes filles ou de fillettes abusées par des adultes, dont certaines ont 6 ans. C’est ce qu’a dénoncé ces dernières semaines le Père Jean Okutu, Curé de la Paroisse du Sacré-Cœur dans le territoire reculé de Mushie, dans l’ouest du pays. Afin de poursuivre les criminels, les mères des survivantes se sont unies afin de se plaindre de l’échec du système juridique local et provincial et ont demandé au gouvernement de prendre en considération également le déplacement de ces enfants afin de leur permettre d’étudier à l’étranger aux frais de l’Etat et de garantir qu’ils soient protégés des insultes et de l’ostracisme des autres enfants de leur âge. Dans la province de Bandundu, a déjà été lancé un programme contre l’impunité des auteurs de violences sexuelles mais de nombreux résidents sont sceptiques attendus que les criminels qui sont arrêtés réussissent souvent à s’évader à cause des mesures de sécurité précaires. A Mushie, est présent un seul magistrat pour l’ensemble des causes et il est urgent de renforcer le système judiciaire. Avec une population de quelques 80 millions d’habitants, la RDC compte un magistrat pour 20.000 habitants. Même si viennent d’être nommés 2.000 magistrats nouveaux, l’ensemble du système judiciaire congolais compte seulement 4.000 membres. La collaboration de l’ensemble de la population est nécessaire, chaque citoyen ayant l’obligation de dénoncer les crimes commis. (AP) (Agence Fides 03/10/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network