AMERIQUE/BRESIL - Protestation des Evêques contre l’image blasphématoire du footballeur « crucifié »

samedi, 29 septembre 2012

Brasilia (Agence Fides) – L’image publiée en couverture de la revue sportive bien connue Placar, qui, par le biais d’un photomontage, représente le footballeur Neymar sous les traits du Christ crucifié, est « indigne et irrespectueuse ». Les Evêques du Brésil ont ainsi protesté ouvertement, se référant par ailleurs aux polémiques concernant le film « l’innocence des musulmans ». Dans un communiqué envoyé à Fides, la Conférence épiscopale observe que « tourner en ridicule la foi et mépriser le sentiment religieux du peuple en utilisant de manière irrespectueuse l’image de Jésus Christ, fait penser à une manipulation religieuse ayant des buts purement commerciaux ».
Le montage controversé de Neymar, astre naissant du football brésilien, le montre sur la croix avec une expression souffrante sur le visage, mains et pieds ensanglantés. Le titre : « la crucifixion de Neymar » se réfère à l’affaire qui l’a vu être impliquée : surnommé « Cai-Cai » (il tombe, il tombe), le joueur, chrétien pratiquant, a été l’objet de critiques pour la fréquence avec laquelle il tombe dans la surface de réparation.
La note des Evêques, qui porte la signature du Secrétaire général de la Conférence épiscopale, S.Exc. Mgr Leonardo Ulrich Steiner, reconnaît « la liberté d’expression, principe fondamental de l’Etat démocratique » mais indique « des limites dans l’exercice de ce principe ». Elle remarque en outre l’insensibilité par rapport à la situation mondiale, après la violence causée « par le mauvais usage de figures religieuses ».
L’attaquant Neymar da Silva Santos junior, 20 ans, a porté son équipe, le Santos, à gagner la Recopa Sudamericana. Chrétien évangélique convaincu, lorsque le Santos a remporté le Championnat pauliste, en mai dernier, il a célébré l’événement en mettant un brassard portant l’inscription « 100% Jésus ». Le joueur affirme verser une partie de son salaire milliardaire à l’église évangélique. (CE) (Agence Fides 29/09/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network