AFRIQUE/NIGERIA - Ecoles islamiques également prises pour cible par Boko Haram

jeudi, 27 septembre 2012

Abuja (Agence Fides) – Les églises et les écoles publiques ne sont pas les seules à être prises pour cible par la secte islamiste Boko Haram. Sont également concernées les écoles islamiques, comme cela a été le cas le 25 septembre à Maiduguri, capitale de l’Etat du Borno (dans le nord-est du Nigeria) où un groupe d’une trentaine de jeunes – supposés être affiliés à la secte – a pris d’assaut et incendié le Goni College of Legal and Islamic Studies. Les assaillants, après avoir immobilisé les gardiens de l’établissement, ont déversé dans les locaux un liquide inflammable et ont mis le feu. Les jeunes, de 12 à 16 ans, ont observé l’incendie pendant une heure et demi avant de s’éloigner. Boko Haram, qui signifie « l’éducation occidentale est interdite », semble donc élargir ses objectifs, frappant également ceux qui ont une vision de l’islam différente de la sienne.
La dernière action en date contre un lieu de culte chrétien remonte à Dimanche dernier, 23 septembre, lorsqu’un kamikaze a fait exploser la voiture qu’il conduisait à la sortie de la Cathédrale catholique de Bauchi (voir Fides 24/09/2012). La Christian Association of Nigeria (CAN), organisme qui regroupe les différentes églises chrétiennes nigérianes, y compris l’Eglise catholique, a condamné cet attentat : « Nous sommes bouleversés par l’attentat contre la Cathédrale catholique de Saint Jean de Bauchi, dans le cadre duquel sont mortes quatre personnes lorsqu’une voiture bourrée d’explosif s’est jetée sur les fidèles qui faisaient la file aux contrôles prévus avant d’entrer dans l’église » peut-on lire dans un communiqué. La CAN réaffirme son engagement à travailler avec les musulmans afin de ramener la paix dans le pays, invitant par ailleurs les responsables musulmans du nord du Nigeria à dénoncer ceux qui, parmi leurs fidèles, s’adonnent à la violence. (L.M.) (Agence Fides 27/09/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network