http://www.fides.org

America

2012-09-27

AMERIQUE/NICARAGUA - Message des Evêques à propos des élections du 4 novembre : « une occasion pour réfléchir sur les modalités de l’exercice du pouvoir et de la pratique politique »

Matagalpa (Agence Fides) – La Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN) a publié un Message invitant tout un chacun à une sérieuse réflexion en vue des prochaines élections municipales. « La vie politique du pays est aujourd’hui dominée par un exercice de l’autorité autocratique et abusif, qui se manifeste au travers de la concentration du pouvoir et du désir irréfrénable de le conserver et de se perpétuer, de la manipulation de la loi et des institutions et de la destruction des principes fondamentaux qui constituent les bases de l’Etat de droit » peut-on lire dans le Message dont une copie a été envoyée à l’Agence Fides.
Lors de la conférence de presse de présentation du texte, qui a eu lieu hier à Matagalpa (voir Fides 26/09/2012), S.Exc. Mgr Silvio Baez, Evêque auxiliaire de Managua et Secrétaire général de la CEN, a lu la partie du Message qui commente l’Evangile de Saint Luc : « Jésus condamne cette manière de concevoir et d’exercer l’autorité au sein de la société parce qu’elle crée un climat d’affrontement soit en vue de la recherche du pouvoir soit afin de ne pas le perdre coûte que coûte et cela porte à l’autoritarisme, au caudillisme, à la manipulation des consciences, à la corruption, à l’injustice, à l’inégalité et à la violence ».
En ce qui concerne les élections municipales, qui auront lieu le 4 novembre prochain, les Evêques écrivent : « il s’agit d’une occasion pour réfléchir sur les modalités de l’exercice du pouvoir et de la pratique politique au Nicaragua ». La Conférence épiscopale critique également les partis d’opposition pour les discussions internes et les insultes réciproques qu’ils s’adressent et « qui n’ont pas pour origine des motivations démocratiques mais la recherche de davantage de positions de pouvoir et les ambitions personnelles ». Le texte continue : « Ces partis ne sont pas parvenus à interpréter les sentiments de la population, ne parviennent pas à renouveler leur responsable et n’offrent pas de stratégies politiques comportant des alternatives claires, telles qu’elles puissent porter au développement d’un projet national ».
Dans la partie finale de la lettre, les Evêques rappellent que « tout citoyen doit être conscient du fait qu’indépendamment de ce qu’il a décidé en ce qui concerne les élections municipales, il a le droit et le devoir de participer à la construction de la société non seulement au travers d’un comportement juste et responsable en famille, sur son lieu de travail et dans les relations sociales mais également au travers d’actions spécifiques d’engagement actif dans la vie publique ». (CE) (Agence Fides 27/09/2012)
Message des Evêques du Nicaragua (en espagnol)
http://www.fides.org/spa/documents/Obispos_Nicaragua_26092012.doc

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network