AMERIQUE/COLOMBIE - Lettre du Saint-Père : « Dignité et droits des indigènes doivent être défendus contre la violence »

jeudi, 20 septembre 2012

Bogotá (Agence Fides) – « Avec un profond amour envers tous et en accord avec la Doctrine sociale de l’Eglise, j’invite à écouter sans préjudices la voix de nos frères, à favoriser une vraie connaissance de leur histoire et de leur manière d’être, et à renforcer leur participation à tous les niveaux de la société et de l’Eglise. La conjoncture actuelle est providentielle afin que, avec rectitude d’intentions et configurés à Jésus Christ, Chemin, Vérité et Vie pour l’ensemble du genre humain, croisse parmi les pasteurs et les fidèles le désir de sauvegarder la dignité et les droits des peuples indigènes et afin que ces derniers, à leur tour, soient plus disposés à remplir leurs devoirs, en harmonie avec leurs traditions ancestrales ».
Telles sont les paroles du Saint-Père Benoît XVI contenues dans la lettre envoyée à S.Exc. Mgr Ruben Salazar Gomez, Archevêque de Bogotá et Président de la Conférence épiscopale de Colombie, paroles qui marquent l’engagement de nombreux opérateurs pastoraux qui travaillent et vivent avec les peuples indigènes de Colombie. La lettre du Pape est publiée au moment du centenaire de la Lettre encyclique Lacrimabili statu indorum de Saint Pie X, dans le contexte d’une Rencontre nationale organisée par l’Eglise colombienne qui se déroule du 18 au 20 septembre à Bogotá et à laquelle participent des prêtres, des religieux et des catéchistes indigènes (voir Fides 19/09/2012).
Le Pape rappelle en outre la « nécessité de se dédier avec plus de soin à l’évangélisation des peuples indigènes et à la promotion constante de leur dignité et de leur progrès ». Il encourage ceux qui sont déjà engagés dans ce domaine et il souligne, à l’occasion du centenaire : « le souvenir de ce magistère est une occasion extraordinaire qui nous est offerte pour continuer à approfondir la Pastorale indigène et pour ne pas cesser d’interpréter tout réalité humaine afin de l’imprégner de la force de l’Evangile ». (CE) (Agence Fides 20/09/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network