http://www.fides.org

America

2012-09-18

AMERIQUE/EQUATEUR - « Non au travail dangereux pour les mineurs » : les enfants réclament le respect de leurs droits dans les rues des villes

Guayaquil (Agence Fides) – Au rythme de la danse mapalé, du marimba (instrument à percussion), des chants et du folklore, a été relancé le programme d’éradication du travail des mineurs sur les marchés de la province de Guayas. Accompagnés par des mères de famille et du personnel du Ministère de l’Intégration économique et sociale (MIES), 250 élèves et étudiants, ayant connu par le passé le monde du travail des mineurs, lancent actuellement la campagne « Non au travail dangereux pour les mineurs » en parcourant les rues de la ville de Guayaquil, réclamant le respect de leurs droits et brandissant des pancartes portant le slogan : « Un enfant qui travaille est un enfant sans droits. Ma mission est d’apprendre et non pas de travailler. J’ai le droit d’étudier ». Entre musique, danses et jeux traditionnels, le Directeur provincial du MIES-INFA a fait mention de l’existence de cinq organisations de soutien, 78 techniciens présents sur l’ensemble du territoire provincial et 948 promoteurs de la sauvegarde des droits des mineurs. Depuis 2007, l’organisme avait commencé à travailler sur 17% des enfants et adolescents qui travaillent. Aujourd’hui, dans la province du Guayas, il est parvenu à faire quitter la rue et les décharges 647 mineurs, qui ont été insérés dans le système éducatif alors que leurs familles ont été intégrées à l’économie populaire et solidaire. L’objectif du gouvernement national est d’éradiquer le travail des mineurs dans le pays d’ici 2015. (AP) (Agence Fides 18/09/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network