http://www.fides.org

Africa

2012-09-15

AFRIQUE/TUNISIE - Pour le Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires, « les chrétiens arabes sont blessés comme et avec les musulmans »

Tunis (Agence Fides) – « Nous, en tant que chrétiens d’Orient, comme chrétiens du monde arabe, nous sommes blessés lorsque surviennent des faits de ce genre » déclare à l’Agence Fides le Père Jawad Alamat, Directeur national des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) de Tunisie, se référant au film présentant de manière négative le prophète Mahomet qui a suscité de violentes manifestations dans différentes parties du monde. A Tunis, après les affrontements du vendredi 14 septembre, qui ont fait deux morts et une cinquantaine de blessés, la situation demeure tendue, en particulier aux alentours de l’Ambassade américaine.
Le Père Alamat ne veut pas affronter les aspects politiques concernant les derniers événements mais entend souligner le fait que le monde occidental doit apprendre à respecter la sensibilité d’autres peuples et cultures. « En tant que chrétiens arabes, notre effort quotidien est de créer un dialogue de vie qui devient par suite un dialogue culturel et même théologique avec nos amis musulmans. Cet effort, nous le faisons dans la fidélité au Christ qui a voulu dialoguer avec l’humanité entière » affirme le prêtre. « Dans le monde occidental, y compris parmi les chrétiens, nous ressentons en revanche une peur du monde musulman, avec lequel nous vivons dans la fraternité, peur alimentée par d’énormes préjudices parce que l’on prend une dizaine de fondamentalistes violents comme représentants de l’ensemble du monde arabe. Alors, nous devrions considérer l’ensemble du monde chrétien à la lumière du premier dingue qui fait une déclaration insensée contre l’islam ».
« En tant que chrétiens arabes, nous sommes donc blessés par ce qui se passe comme et avec les musulmans. La religion fait partie intégrante de notre culture. Il est bon que l’Occident le comprenne bien et nous respecte » réaffirme le Père Alamat. Le Directeur des OPM de Tunisie souligne enfin que la visite au Liban du Saint-Père démontre l’engagement de dialogue de Benoît XVI avec l’islam. « Le fait qu’il y aura une prière commune entre chrétiens et musulmans en présence du Pape représente un signal très important de dialogue et d’attention envers l’islam » conclut le Père Alamat. (L.M.) (Agence Fides 15/09/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network