ASIE/SYRIE - Appel à Benoît XVI des Evêques d’Alep contraints à renoncer à rencontrer le Pape en faveur du cessez-le-feu et de la réconciliation

vendredi, 14 septembre 2012

Alep (Agence Fides) – Alep est depuis plus de deux mois au centre des affrontements entre les rebelles et l’armée syrienne. Le Conseil des six Evêques catholiques de la deuxième ville de Syrie a dû renoncer à regret à se rendre au Liban pour y rencontrer le Pape afin de demeurer auprès de leurs fidèles. De la cité dévastée par le conflit, ils ont cependant lancé un appel à Benoît XVI, demandant au Pape d’appeler la communauté internationale à trouver de toute urgence une solution pacifique et de mettre fin à un conflit « qui est en train de détruire le pays et de semer partout misère et désolation ».
Dans leur appel, envoyé à l’Agence Fides, les Evêques d’Alep (gréco-catholique, syro-catholique, arméno-catholique, maronite, chaldéen et latin) prient ardemment Benoît XVI de soumettre aux chefs des nations et aux organismes internationaux deux requêtes : « Exiger que cessent définitivement les combats sur le sol de la Syrie » pour ensuite « encourager et appuyer les parties en conflit afin qu’elles parviennent à un dialogue sérieux et efficace en vue d’une réconciliation nationale ».
Les Evêques d’Alep décrivent la condition vécue par le peuple syrien dans des termes angoissants : « Le pays se détruit, le nombre des victimes se multiplie et celui des blessés augmente de jour en jour. Beaucoup de maisons sont détruites, et les pauvres voient leurs ressources diminuer de jour en jour. Tout cela plonge les familles dans un état de désespoir et pousse beaucoup d’entre elles à l’émigration ».
L’appel se conclut par un remerciement à Benoît XVI « pour toutes les initiatives que Vous prenez au service de la paix » et par le souhait « que Votre Voix arrive aux oreilles des peuples et atteigne ceux qui ont le pouvoir de décision ». (GV) (Agence Fides 14/09/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network