AMERIQUE/MEXIQUE - L’Evêque de Saltillo, récompensé pour son engagement en faveur de la société et de la paix, invite à œuvrer « pour la vraie dignité » du pays

jeudi, 13 septembre 2012

Guerrero (Agence Fides) – L’Evêque de Saltillo, S.Exc. Mgr Raúl Vera López, a été bouleversé par la découverte, lundi 10 septembre, des cadavres de 16 personnes dans le nord du territoire de la commune de Coyuca de Catalán, toutes exécutées d’un coup de feu à la tête, sachant que certaines portaient également des signes de tortures. Sur la base d’un premier rapport de police, il semble que les victimes soient originaires de la zone de Michoacan. L’Evêque a souligné qu’actuellement, la zone de Guerrero – à laquelle appartient la commune – connaît le plus haut niveau de violence du pays. « J’ai appris ce qui s’est passé et, sans doute, la cause qui a porté à cette situation est la corruption répandue dans le pays » a déclaré l’Evêque aux journalistes qui l’ont approché à Chilpancingo.
La note envoyée à l’Agence Fides indique que l’Evêque a participé à une rencontre de l’Assemblée populaire des Peuples de Guerrero (APPG) qui, mardi 11 septembre, lui a remis la médaille « Sentiments du Peuple ». Ce prix est décerné par plus de 30 organisations de la société civile à une institution ou une personne pour l’action qu’elle a menée en faveur de la société et de la paix.
En recevant le prix, Mgr Vera Lopez a rappelé qu’il a appris à être pasteur dans la zone de Tierra Caliente, à Guerrero, région qui est désormais présentée comme la plus touchée par une intense activité criminelle. « Il s’agit de l’un des Etats les plus pauvres et les plus lésés dans lequel existe une forte impunité et une grande injustice. En réalité, en ce moment, vous êtes ceux qui souffrent le plus de la situation de violence existant dans le pays » a déclaré l’Evêque aux organisations de paysans, de mineurs, d’enseignants et d’étudiants réunies sur la place centrale de la capitale de Guerrero. L’Evêque de Saltillo a appelé à œuvrer en faveur de la liberté, de la paix et de la vraie dignité du pays, qui présente un grand nombre de problèmes dans les domaines social, politique et économique.
Mgr Vera a été salué par des femmes et des enfants qui, formant un cordon, l’ont ensuite accompagné à la Cathédrale de l’Assomption, où il a été accueilli par l’Evêque de Chilpancingo-Chilapa, S.Exc. Mgr Alejo Zavala Castro. (CE) (Agence Fides 13/09/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network