http://www.fides.org

Africa

2012-09-12

AFRIQUE/SOMALIE - Selon l’Administrateur apostolique de Mogadiscio, « l’avenir est prometteur, le nouveau Président pourrait constituer une bonne surprise »

Mogadiscio (Agence Fides) – « L’avenir est prometteur. Il me semble que cela pourrait être le tournant permettant d’assister à la renaissance de l’Etat » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Giorgio Bertin, Evêque de Djibouti et Administrateur apostolique de Mogadiscio, commentant l’élection par le Parlement somalien du nouveau Chef de l’Etat, Hassan Sheikh Mohamoud. « Il y aura certainement une phase de transition qui durera encore longtemps même si nous sommes en bonne voie en ce qui concerne le rétablissement des institutions étatiques. La communauté internationale devra cependant continuer à soutenir cet effort de renaissance » souligne Mgr Bertin.
A propos du nouveau Président, Hassan Sheikh Mohamoud., Mgr Bertin reconnaît : « même pour moi, il s’agit d’une surprise et cela pourrait être une heureuse surprise. On savait que, dans tous les cas, aurait été choisie une personnalité parmi les Hawiye, et précisément parmi les Hawiye Abgaal parce que la règle non écrite s’était établie de choisir parmi les Rahanweyn de la zone de Baidoa le Président du Parlement alors que le Chef de l’Etat devait être un Hawiye ou un Darod. On a choisi encore un Hawiye Abgaal, et cela signifie que Hassan Sheikh Mohamoud choisira le nouveau Premier Ministre parmi les Darod ».
Nous faisons remarquer à Mgr Bertin qu’à côté et dans les plis de la forme parlementaire occidentale des nouvelles institutions somaliennes, persistent les jeux d’équilibre entre les différents clans. « Il ne pourrait en être autrement après 22 ans de chaos. Afin de recomposer l’Etat, il est nécessaire de ne pas repartir de simples personnalités mais de personnalités qui sont membres d’un clan » réplique Mgr Bertin.
Les Shabaabs semblent désormais sur la défensive tant sur le plan militaire qu’au niveau politique. « Il faudra cependant être attentifs à ce que les Shabaabs ne se mêlent pas à la population civile afin de continuer à agiter et à conduire des actions contre les nouvelles institutions » avertit l’Administrateur apostolique de Mogadiscio qui conclut : « Le nouveau gouvernement sera soutenu par les somaliens dans la mesure où il agira vraiment au service de la population ». (L.M.)(Agence Fides 12/09/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network