http://www.fides.org

Africa

2012-09-11

AFRIQUE/TANZANIE - Ouverture de la 1ère Rencontre de Pastorale de la Rue pour le continent africain et Madagascar

Dar es-Salaam (Agence Fides) – Cet après-midi, 11 septembre, s’ouvre la 1ère Rencontre de Pastorale de la Rue pour le continent africain et Madagascar dédiée au thème : « Pastorale de la rue : un chemin ensemble ». La rencontre, qui a lieu à Dar es-Salaam, en Tanzanie, est organisée par le Conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Personnes en déplacement, en collaboration avec la Commission épiscopale pour les Migrants et les Itinérants de Tanzanie. Le communiqué envoyé à l’Agence Fides souligne que l’objectif principal est de promouvoir des initiatives et des programmes pastoraux au sein des Eglises locales pour le bien de ceux qui vivent dans et de la rue, à savoir les femmes et les jeunes de la rue, les sans domicile fixe, les personnes travaillant dans les domaines du transport sur route et de la sécurité routière.
Un calcul approximatif du nombre des enfants de rue au niveau mondial indique qu’il serait d’environ 150 millions, dont 40% privés de logement et 60% travaillant dans la rue pour soutenir leurs familles. Plus d’un milliard de personnes ne disposent pas d’un logement adéquat et environ 100 millions de personnes sont privés de tout logement. Chaque jour, environ 50.000 personnes, en majorité des femmes et des enfants, meurent à cause d’un refuge inadapté, de l’eau polluée et du manque d’hygiène. Environ 70 millions de femmes et d’enfants vivent dans des environnements si étriqués que la fumée provoquée par la cuisine cause des dommages à leur santé.
Au cours de la rencontre, seront traités des thèmes cruciaux tels que la réalité des femmes qui, y compris sur le continent africain, de manière volontaire ou forcée, sont victimes des nouvelles formes d’esclavage et la situation des enfants et des jeunes de rue qui naît des dissensions existant au niveau familial, social et culturel sur le continent. Parmi les nombreuses causes qui jettent dans la rue les femmes et les enfants, se trouvent surtout la pauvreté, la violence familiale, les conflits tribaux et civils, la superstition et la criminalité organisée.
Les participants inscrits à cette rencontre, qui s’achèvera le 15 septembre, sont plus de 85 provenant de 31 nations du continent. Parmi eux, se trouvent des Evêques, des prêtres, des religieux, des religieuses et des laïcs délégués par les Commissions épiscopales pour les Migrants et Itinérants, la Caritas Internationalis et différents instituts religieux impliqués dans la pastorale des catégories de personnes qui vivent dans la rue. (SL) (Agence Fides 11/09/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network