AMERIQUE/PEROU - Invitation de l’Archevêque de Trujillo s’agissant de la question CONGA : « reprenez le dialogue et examinez les questions en suspens »

vendredi, 7 septembre 2012

Cajamarca (Agence Fides) – L'Archevêque de Trujillo et membre de la Commission pour le dialogue sur les problèmes de la zone de Cajamarca (voir Fides 05/07/2012), S.Exc. Mgr Miguel Cabrejos Vidarte, OFM., s’est réjoui de la décision du gouvernement de lever l’Etat d’urgence dans la zone de Cajamarca. De cette manière en effet, se renforcent les conditions pour restaurer la confiance et contribuer à la mise en place d’un dialogue constructif entre l’ensemble des parties intéressées permettant de résoudre le problème à la racine. La population de Cajamarca proteste depuis longtemps contre le projet minier américain CONGA, qui prévoit l’ouverture d’une série de mines dans la zone, en ce qu’elle considère que sa réalisation porterait atteinte de manière irréparable à l’environnement, et surtout aux sources d’eau. Les contestations sont progressivement devenues violentes, se soldant par des morts, des blessés et la proclamation de l’Etat d’urgence.
La note envoyée par la Conférence épiscopale à l’Agence Fides reprend les propos de Mgr Cabrejos : « J’invite toutes les parties intéressées par la question minière de Cajamarca à faire les plus grands efforts possibles, dans les meilleures dispositions, afin de reprendre un dialogue qui conduise à examiner les questions en suspens, fondamentales pour le progrès et le bien-être de tout le peuple de Cajamarca ».
Selon les informations recueillies par l’Agence Fides, la presse locale annonce qu’au sein de la zone, se prépare une grande manifestation contre le gouvernement organisée par les enseignants des écoles qui devrait avoir lieu mercredi prochain, 12 septembre. Certains voudraient donner à cette manifestation un caractère politique et lui unir « la question CONGA », ce qui a créé de nouveau des tensions entre les habitants qui étaient parvenus, grâce à un engagement fort, à ramener le calme dans la zone. La police, en tenue anti-émeute, est encore présente dans différents lieux de la ville de Cajamarca. (CE) (Agence Fides 07/09/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network