AMERIQUE/GUATEMALA - L’alphabétisation comme garantie de paix - 64% des analphabètes sont de sexe féminin

jeudi, 6 septembre 2012

Guatemala (Agence Fides) – « Alphabétisation et Paix » : tel sera le thème de la Journée de l’Alphabétisation de cette année qui mettra en évidence le lien existant entre les systèmes démocratiques instables, les conflits et le manque d’instruction. A cet égard, on remarquera l’importance du travail réalisé jusqu’à présent par Radio Tezulutlán, une radio guatémaltèque dirigée à ses débuts par Mgr Juan Gerardi, qui fut assassiné le 26 avril 1998. La station fait partie de la Pastorale sociale du Diocèse de Las Verapaces et a toujours joué un rôle fondamental dans la défense des droits des populations indigènes et dans leur promotion. Au travers de ses programmes de promotion humaine, de connaissance et de défense des droits des populations indigènes, de formation dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation, de la médecine et des programmes éducatifs, elle fournit un service social valide aux communautés rurales, aux femmes, aux jeunes et aux enfants qui sont systématiquement marginalisés par les institutions étatiques et par les moyens de communication à caractère commercial. Le projet radiophonique se poursuit dans les départements de Haute et Basse Verapaz dans le nord du Guatemala, où plus de 50% de la population, en majorité indigène, vit dans la pauvreté, enregistrant un taux d’analphabétisme d’environ 60%. Dans le pays, l’exclusion sociale et le manque d’opportunités ont favorisé la diffusion du trafic de drogue avec toutes les conséquences négatives que cela comporte. Bien qu’au cours de la dernière décennie, le nombre des personnes analphabètes ait diminué, il existe encore de par le monde 793 millions d’adultes – dont 64% de sexe féminin – qui sont privés des éléments de base nécessaires à la lecture et à l’écriture. (AP) (Agence Fides 06/09/2012)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network