http://www.fides.org

Africa

2012-09-06

AFRIQUE/AFRIQUE DU SUD - Mine de Marikana : accord de pacification obtenu mais pas signé à l’unanimité

Johannesburg (Agence Fides) – Trois syndicats de mineurs, la société Lomnine qui gère la mine de platine de Marikana – théâtre du massacre du 16 août lorsque l’intervention de la police a provoqué la mort de 34 manifestants – et le gouvernement sud-africain ont signé le 5 septembre un accord afin de poursuivre de manière pacifique la négociation salariale.
« L’entente n’a pas été souscrite par le syndicat AMCU et par les représentants des mineurs en lutte à Marikana. Ces derniers affirment être intéressés par la seule augmentation salariale » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Kevin Dowling, Evêque de Rutenburg (Afrique du Sud) : « Il s’agit d’une augmentation de 300%, faisant passer les salaires mensuels de 4.000 Rands actuellement à 12.500 Rands. L’association des sociétés minières sud-africaines a cependant affirmé qu’il est impossible d’accorder une augmentation salariale de ce type, parce que toute société minière octroyant des salaires de ce genre feraient faillite ».
Il est clair qu’accorder une augmentation de ce type aux mineurs de Marikana aurait pour conséquence une série de négociations syndicales sur tous les autres sites miniers du pays afin d’obtenir des augmentations salariales similaires.
Sur la base des accords signés hier, la négociation salariale doit être close dans les 30 jours, dans un climat de respect réciproque et de paix. Mais le fait que le syndicat qui a lancé la contestation n’ait pas signé l’accord de pacification risque de faire exploser de nouveaux incidents.
« Hier – affirme Mgr Dowling – au cours d’une nouvelle manifestation, des menaces de mort contre certains dirigeants de la mine ont même été proférées. La contestation est surtout l’œuvre d’un noyau dur de quelques 3.000 à 4.000 mineurs qui l’ont débuté au mois d’août. Les autres mineurs voudraient reprendre le travail mais font encore l’objet de menaces et d’intimidations » conclut l’Evêque. (L.M.) (Agence Fides 06/09/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network