http://www.fides.org

Asia

2012-09-05

ASIE/PHILIPPINES - Embuscade contre un militant des droits humains à Mindanao : tué son fils de 11 ans

Zamboanga (Agence Fides) – L’objectif de l’embuscade était Timuay Locencio Manda, responsable tribal de la communauté Subanen, militant des droits humains mais hier, 4 septembre, lorsque les tueurs ont fait feu, à 07h20 locales, Timuay a été seulement blessé alors que son fils âgé de 11 ans, Jordan Manda, a été tué. Selon les groupes pour les droits humains, le responsable tribal a été frappé parce qu’il s’était publiquement opposé ces dernières semaines à l’exploitation minière du sous-sol alors que le gouvernement vient d’accorder trois nouvelles autorisations à des compagnies minières leur permettant d’explorer le sous-sol de la zone de Zamboanga. Les projets en question, dénoncent les activistes, violent « le domaine ancestral » des populations indigènes, détruisent leurs terres et leurs moyens de subsistance et attentent à la vie même des communautés locales. C’est pourquoi ils se trouvent contestés sur la base des lois nationales et internationales. Les activistes demandent désormais au gouvernement « un moratoire immédiat concernant toutes les activités minières au sein de la péninsule de Zamboanga ».
Les missionnaires catholiques présents à Mindanao confirment les tensions existantes. Le Père Giulio Mariani, PIME, de l’Euntes Center de Zamboanga, déclare à Fides que « la situation a empiré. A Zamboanga, on enregistre continuellement des meurtres ». « Nous sommes très préoccupés » ajoute pour Fides un autre missionnaire, le Père Peter Geremiah, PIME, engagé dans la défense des populations indigènes à Mindanao. « Au cours de ces derniers mois, on a compté de nombreuses victimes de ce genre. Il faut que les moyens de communication de masse portent au grand jour de tels événements » remarque le Père Geremiah, rappelant que l’une des victimes de cette traînée d’exécutions sommaires a été son confrère, le Père Fausto Tentorio, PIME, tué voici un an. Autorités locales, missionnaires et groupes pour les droits humains en feront mémoire le 17 septembre dans le cadre de la commémoration de toutes les victimes innocentes prochain au travers d’un grand rassemblement à Davao. (PA) (Agence Fides 05/09/2012)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network